Les touristes évitent toujours la Grèce

30/04/12 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

Source: Weekend

Grèves, émeutes, presse négative... En janvier et février, les chiffres du tourisme grec ont décliné de manière dramatique. C'est du moins ce qui ressort du rapport diffusé par la banque centrale grecque.

Les touristes évitent toujours la Grèce

© Thinkstock

Au cours des deux premiers mois de 2012, les revenus liés au tourisme grec ont subi une chute de 44,7%. C'est l'absence de touristes allemands qui aura le plus marqué le pays de Socrate. En 2011, les bénéfices liés au tourisme s'élevaient encore à 26,7 millions d'euros. En janvier et février derniers, ce chiffre avait dégringolé à 10,3 millions d'euros.

Quelque 618.400 touristes ont voyagé vers la Grèce au cours des deux premiers mois de 2012, contre 695.700 l'année dernière, sur la même période. Les touristes ont également dépensé moins cette année qu'il ne l'ont fait début 2011. En comparaison avec l'année passée, les séjours ont également été écourtés.

C'est la capitale, Athènes, qui a le plus subit le déclin touristique. L'île de Rhodes aura, par contre, été épargnée.

Le tourisme est l'une des sources de revenus principales des Grecs. Le secteur est à l'origine de pas moins de 15% du PIB national. Près d'un million de Grecs vivent directement ou indirectement du tourisme: le pays compte d'ailleurs énormément sur ce domaine d'activité pour redresser sa situation économique.

Belga/MS

Nos partenaires