Les visiteurs de la chapelle Sixtine passeront par la case "nettoyage"

24/12/12 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Weekend

Considérés comme véhicules d'une pollution menaçant de dégrader ses célèbres oeuvres, les visiteurs de la chapelle Sixtine seront dorénavant nettoyés, dépoussiérés, rafraîchis...

Les visiteurs de la chapelle Sixtine passeront par la case "nettoyage"

© Reuters

Dorénavant, il faudra être propre pour fouler le sol de la Chapelle Sixtine. Les quelque 5 millions de touristes qui se rendent sur le célèbre lieu de culte du Vatican chaque année seraient en effet la cause d'une pollution qui menace de détériorer les travaux de Michel-Ange, Botticelli et autres grands artistes de la Renaissance qui ont contribué à faire sa réputation, rapporte le Guardian.

C'est grâce à des détecteurs, placés dans son enceinte l'an passé, qu'ont été découverts les responsables d'une couche de saleté s'accumulant sur les oeuvres: poussière, mais aussi transpiration, cheveux, et même peaux mortes, déposés par les 20 000 visiteurs quotidien de la Chapelle Sixtine. Aussi devraient-ils passer dorénavant par la case "nettoyage"... Précisant que "la poussière, la température, l'humidité et le dioxyde de carbone sont les grands ennemis des peintures", Antonio Paolucci, directeur des musées du Vatican, a en effet déclaré au quotidien italien Corriere della Sera: "Nous couvrirons les 100 mètres qui précèdent l'entrée d'un tapis qui nettoie les chaussures, nous installerons des bouches d'aspiration sur les côtés pour aspirer la poussière des vêtements et nous baisserons la température pour réduire la chaleur et l'humidité des corps", rapporte le Guardian. De quoi rendre les touristes tout beaux, tout propres (ou presque).

Weekend.be avec l'Express

En savoir plus sur:

Nos partenaires