Made in India, un album d'évasion

28/11/11 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Weekend

Connu pour ses clichés, expositions et livres érotiques, Andreas Bitesnich découvre l'Inde en 2006. Enthousiasmé par le sous-continent, le photographe autrichien l'explorera à nouveau les deux années suivantes.

Made in India, un album d'évasion

Cet album atypique et intemporel est le résultat des ses pérégrinations. Ici, point de couleurs criardes ou de mises en scène compliquées mais bien une majorité de beaux tirages sobres couleur et noir et blanc, au très beau grain. Les jeux de lumière offrent des perspectives totalement inhabituelles et, au fil des pages, les photos font alterner cieux tourmentés, temples anciens, scène de vie et de mort.

Aux antipodes du récit de voyage classique, cette incursion indienne se révèle une plongée dans un monde passé, où la modernité semble avoir de la peine à se frayer un chemin. Les nuances adoucies, sa vaste galerie de sujets, et la colorisation subtile évoquent un album de voyage d'antan.

Autre parti pris, le photographe autrichien ne se veut aucunement complaisant. Ici, la pauvreté et la misère ne sont pas camouflées. Les vaches, animaux sacrés, sont parfois en piteux état et les crémations en bord de fleuve loin d'être poétiques... Qu'importe cette réalité parfois heurtante, l'oeil de Bitesnich nous offre un véritable parcours initiatique dans un pays immuable, généreux, riche et profond.

Ch. P.

India, par Andreas Bitesnich, teNeus.

En savoir plus sur:

Nos partenaires