New York s'offre des cascades

15/07/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

A New York, l'artiste Olafur Eliasson a installé quatre chutes d'eau monumentales.

New York s'offre des cascades

© Reuters

A New York, l'artiste Olafur Eliasson a installé quatre chutes d'eau monumentales. Coup de projecteur sur cette oeuvre d'art éphémère.

"Si, il y a quelques siècles, les premiers colons néerlandais approchant l'île de Manhattan avaient découvert des chutes, ils auraient certainement construit la ville encore plus vite", s'est enthousiasmé Michael Bloomberg, le maire de New York, lors de l'inauguration des monumentales installations artistico-aquatiques de l'artiste danois Olafur Eliasson, le 26 juin dernier. Après le succès des "Portes" de Christo habillant de safran un Central Park hivernal en 2005, les quatre chutes d'eau artificielles ont pour but de faire redécouvrir New York comme ville portuaire, tournée vers la mer. Un travail taillé sur-mesure pour Eliasson, passé maître dans l'art de réconcilier technique et nature. On se souvient par exemple de son immense "soleil" irradiant le grand hall de la Tate Modern de Londres en 2003.

En installant sur l'East River, notamment sous le pont de Brooklyn, quatre échafaudages de 27 à 37 mètres de haut, agrémentés de pompes crachant 132 000 litres d'eau par minute, le concepteur du projet questionne le spectateur sur son rapport à la ville mais aussi à l'eau, au climat et à l'environnement. Selon les concepteurs, 90 % des matériaux utilisés pour la construction des chutes seront recyclés, et l'éclairage de nuit est assuré par des ampoules LED. Tout comme du temps où New York s'appelait encore la Nouvelle Amsterdam, c'est en quittant le quai en bateau que l'on apprécie davantage les quatre grands écrans d'eau qui jouent à cache-cache avec le paysage ultra-urbain de Manhattan. A voir jusqu'au 13 octobre.

Ellodie Perrodil

www.nycwaterfalls.org

Nos partenaires