Paddington, le Londres nostalgique

30/07/11 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

Coincé entre Marylebone et Notting Hill, le quartier de Paddington attire de plus en plus de touristes à la recherche de calme, de bons plans et d'exotisme.

Paddington, le Londres nostalgique

© Thinkstock

Coincé entre Marylebone et Notting Hill, le quartier de Paddington attire de plus en plus de touristes à la recherche de calme, de bons plans et d'exotisme.

Petites boutiques de créateurs, friperies ou grandes enseignes : à Londres il est difficile de ne pas se lancer dans le shopping. Et pour faire de bonnes affaires, il est parfois astucieux d'éviter les grandes artères commerciales pour se rabattre sur des quartiers plus confidentiels aux shops pratiquant des prix plus compétitifs. Le terminus de l'Eurostar, établi désormais à King's Cross Saint-Pancras, au nord de la ville, fait revivre une multitude de quartiers londoniens jusqu'ici ignorés par les "continentaux". C'est le cas du quartier de Paddington, encerclé par deux poumons verts : Hyde Park, au sud, et Regent's Park, au nord.

Hyde Park, le plus grand parc de Londres (246 hectares avec les Kensington Gardens contigus) vaut bien une longue et belle promenade. Pelouses, plates-bandes et arbres majestueux sont bordés par l'immense lac Serpentine (16 hectares) où l'on peut faire du canotage et même se baigner en été pour les plus téméraires. Une allée de sable de 2.5 kilomètres de long, la Rotten Row permet, fait unique à Londres, de monter à cheval le dimanche. Les plus paresseux (ou romantiques) choisiront quant à eux de regarder ce magnifique "jardin anglaise" assis dans l'une des centaines de chaises longues éparpillées sur les pelouses...

Une promenade à Paddington

Edgware Road, l'artère principale de Paddington, affiche un petit look oriental. Tout au long de cette rue, on peut se régaler, Ã moindre frais, dans un restaurant libanais ou égyptien. Le soir, certains lieux accueillent même des fumeurs de narguilé. A épingler, le Abu Ali Cafe (au coin de George Street et Edgware Road) et, en face, le Café du Liban. Les fans d'ambiance very british choisiront quant à eux le Swan (en face de Marlborough Gate), un vrai pub typique datant du XVIIIe siècle. A deux pas, au numéro 100, Leinster Terrace, on ne manquera pas d'admirer la maison de Sir James Barrie (1860-1937), l'auteur de Peter Pan.

Les amateurs de belles promenades sont comblés eux aussi : Paddington dissimule un joli réseau de rues et de mews (des ruelles sans issue, bordés de petites maisons ouvrières magnifiquement restaurés) ou encore le paisible Little Venice, un bassin formé par deux canaux reliant le port de Londres à Birmingham. Les nostalgiques du passé se tourneront plutôt vers le Beatles Store (231, Baker Street), une boutique entièrement dédiée aux Fab Four, ou encore le Musée Sherlock Holmes (221b, Baker Street), un des endroits les plus surprenants de Londres puisqu'il s'agit d'une maison qui fut occupée... par un personnage entièrement imaginé par Sir Conan Doyle. So eccentric !

Chantal Piret

En savoir plus sur:

Nos partenaires