Perles du Luxembourg, vignes et bonnes tables

09/11/17 à 09:30 - Mise à jour à 15:26
Du Le Vif Weekend du 03/11/17

Si l'on ne place pas de prime abord le Grand-Duché dans les itinéraires gastronomiques, trois chefs (au moins) et une palette de vignerons méritent plus que le détour. Comme le Jef de Jacques Brel, il est temps de boire du vin de Moselle.

Pour Thomas Murer, l'automne et ses couleurs mordorées sont l'occasion rêvée d'emmener ses deux aînés, Cyril Molard et René Mathieu, en balade dans les bois proches de son restaurant Aal Schoul (A l'école), situé à Hobscheid - à un jet de pierre d'Arlon. " Nous avons ouvert il y a un peu plus d'un an, raconte le chef. Un des associés est le boucher du village voisin, ce qui nous permet d'avoir une chambre de maturation dans l'établissement. D'emblée, j'ai voulu construire un réseau local. Bob, un gars du coin, élève 700 poules en plein air ; il me fournit les oeufs. Un producteur en amène un autre. " La majorité de la clientèle de Thomas est luxembourgeoise. On aime, ici, manger à sa faim, pour un budget raisonnable. Le lunch par exemple est affiché à 22,50 euros - " Je suis né dans une famille modeste. Je souhaite que le restaurant soit accessible au plus grand nombre. En résumé, j'emploie les mêmes produits que les restaurants étoilés mais je les présente de manière plus accessible, entre brasserie et bistronomie. "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires