Quatre bonnes raisons de (re)découvrir Bombay

29/10/10 à 15:41 - Mise à jour à 15:41

Source: Weekend

Deux ans après les attentats, la fascinante ville indienne renaît. Mumbai (Bombay) multiplie les nouveaux lieux festifs, les restaurants, les boutiques futuristes sans oublier la réouverture de ses deux hôtels mythiques, le Taj Mahal Palace et l'Oberoi. Le meilleur moment pour y séjourner, c'est maintenant, après la mousson !

Quatre bonnes raisons de (re)découvrir Bombay

© ThinkStock

Deux ans après les attentats, la fascinante ville indienne renaît. Mumbai (Bombay) multiplie les nouveaux lieux festifs, les restaurants, les boutiques futuristes sans oublier la réouverture de ses deux hôtels mythiques, le Taj Mahal Palace et l'Oberoi. Le meilleur moment pour y séjourner, c'est maintenant, après la mousson !

Par Nathalie Chahine

Croiser les stars de Bollywood

Bollywood, capitale mondiale du cinéma : près de mille films sont tournés chaque année en Inde (deux fois plus qu'à Hollywood), dont un tiers à Bombay, dans des studios qui se visitent. Les fans de Devdas peuvent aller verser une larme à Filmcity, où 40 studios s'éparpillent sur un campus, à l'est de la ville. Des Bollywood Tours font enchaîner cours de danse, visite de studios et tour des villas de stars, comme celles de Shahrukh Khan et de Salman Khan dans le quartier de Bandra, ou d'Amitabh Bachchan dans celui de Juhu. Si ces noms ne vous évoquent rien, vos compagnons d'excursion indiens ne manqueront pas de vous aider à reconnaître ces demi-dieux vivants qui trônent sur des affiches publicitaires géantes aux carrefours de la ville. Depuis 2009, un pèlerinage s'ajoute au programme, celui de Dharavi, le plus grand bidonville d'Asie et lieu de tournage de Slumdog Millionaire. Ce Reality Tour, boudé par les Indiens, fascine les Occidentaux, qui découvrent, en plein centre-ville, comment vivent la moitié des habitants de Bombay.

Bollywood Tours : à partir de 180 euros les deux jours (visite de lieux de tournage, des villas de stars, un cours de danse, une nuit d'hôtel). Special Holidays Travel. Tél. : + 91 11 2271 4577. Reality Tours and Travel : cette ONG organise des visites de Dharavi. À partir de 8 euros. Tél. : + 91 98 2082 2253. Déguster la new Indian food

Bollywood Town pullule de lieux groovy qui n'ont rien à envier à Londres ou à New York. Démarrez en douceur au Dome, loungebar avec terrasse perchée sur la baie, canapés blancs design et moelleux, petite carte de tapas... et romantisme à gogo ! Un deuxième verre ? Prenez-le au Blue Frog, club pointu qui accueille les meilleurs groupes de pop ou d'électro indienne, et a lancé les groupes du moment, comme Indian Ocean ou Something Relevant. Puis filez à Olive Bar & Kitchen, dans le quartier branché de Bandra. Le concept ? Manger, rire, et rencontrer des beautiful people (promet le site Web). Loupiotes mauresques, petit jardin (on se croirait à Marrakech), pour le décor. Salman Khan, le Bruce Willis indien, ou la mégastar Kajol, pour le casting. Dans l'assiette, une cuisine fusion (excellente), où la soupe de poissons indienne se parfume au Pernod et le thon grille sous des graines de sésame. "Des lieux hybrides où l'on vient écouter de la musique, boire un verre, déguster une cuisine créative, il s'en crée un par mois depuis un an, mais Olive est le plus réussi", assure Achille Forler, éditeur de musique. En dehors des modes, la ville a une tradition de saveurs iodées dont le nec plus ultra se déguste chez Trishna. Rien de trendy dans le décor années 70 et les nappes amidonnées, mais le crabe au sel et poivre vaut le voyage.

The Dome, Hotel InterContinental : 135, Marine Drive. Tél. : + 91 22 3987 9999. Blue Frog : Senapati, Bapat Marg. Tél. : + 91 22 4033 2300. Olive Bar & Kitchen : 14, Union Park, Khar. Tél. : + 91 22 2605 8228. Environ 60 euros par personne. Trishna, Andheri West. Tél. : + 91 22 2270 3213. Environ 15 euros par personne.
"Shopper" hippie chic

La planète mode de l'Inde est à Bombay, où les créateurs stars de Bollywood dictent les tendances, immédiatement adoptées par les fashionistas locales, hippies chics et autres "modeuses" de la planète. Dans ce panthéon trônent des figures de légende - Ananya, qui habille de ses tuniques brodées et sexy Madonna et Liz Hurley, ou bien Abu Jani et Sandeep Khosla, les créateurs préférés du Tout-Bollywood. Rythmée deux fois par an par la Fashion Week, la capitale de la mode accueille une constellation de fabricants de chaussures, de tuniques et de linge de maison de grande beauté, mais aussi de nouveaux concept stores - Bombay Electric mène la danse parmi ces adresses pointues qui mêlent soieries fines et bijoux de créateurs. Le même esprit d'avant-garde règne sur le design depuis l'ouverture de Bungalow 8, une ancienne maison de trois étages transformée en temple de la déco made in India. Ici, aucune "kitscherie", mais des objets chics et vintage, à des prix souvent abordables...

Ananya, Shop : Pluto Building, Turner Road, Bandra West. Tél. : + 91 22 6677 9182. Abu Jani et Sandeep Khosla, Loving Mother : Darabsha Road, Kemps Corner. Tél. : + 91 22 2367 3505. www.abusandeep.com Bombay Electric : 1, Reay House, Best Marg, Colaba. Tél. : + 91 22 2287 6276. Bungalow 8 : Grants Building, Arthur Bunder Road, Colaba. Tél. : + 91 22 2281 9880.
Arpenter le vieux Bombay

Un arc de triomphe de pierres blondes garde l'entrée du port : c'est Gateway of India (la porte des Indes), l'entrée du port de Colaba, où les premiers colons britanniques débarquèrent à la fin du XVIIe siècle. Sur les îlots marécageux, ils ont bâti le plus bel ensemble colonial de l'Inde. Postez-vous dos à la mer et admirez : à gauche, le Taj Mahal Palace et ses dômes néobyzantins (que l'on doit à la première grande fortune locale, la fameuse famille Tata). Plus loin sur l'île de Colaba, longez le terrain de cricket de Maidan. Les Indiens s'adonnent à leur sport favori à l'ombre des cocotiers et d'une rangée époustouflante de bâtiments victoriens. Le plus étonnant est la tour Rajabai : habillée de délicates sculptures indiennes, elle s'inspire en réalité du campanile de Giotto, à Florence, et jusqu'à l'indépendance, en 1947, son horloge sonnait l'air du God Save the Queen. Dépassez les bastions du vieux Fort et ne manquez pas la belle gare Victoria, réplique de St Pancras, à Londres. Décorée d'exubérantes sculptures indiennes et anglaises, cette ode au chemin de fer et au progrès reste le bâtiment le plus connu de la ville.

En savoir plus sur:

Nos partenaires