Rencontre avec Nicolas Wieërs, fondateur du festival Balkan Trafik, utopie musicale qui fête ses 10 ans

14/04/16 à 15:13 - Mise à jour à 15:32

Source: Weekend

Il en fallait de l'audace pour lancer dans notre capitale le festival Balkan Trafik, dérangeant au-delà de son nom. Pour la dixième édition, son fondateur prend toujours le tempo des cultures roms et voyageuses.

"J'étais pleinement conscient que Balkan Trafik était un nom a priori lié aux trafics d'organes, d'êtres humains ou de vieilles bagnoles. Un titre qui m'a valu pas mal de problèmes avec les ambassades et les communautés (sourire). Mais Balkan Trafik est une utopie qui veut faire avancer les choses en décloisonnant, en s'ouvrant aux autres."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires