Rome, entre folie et dolce vita

12/04/18 à 09:59 - Mise à jour à 10:04

C'est vrai, le Romain est un peu fou, avoue Nicolas Sénèze, journaliste, spécialiste des questions religieuses. Mais il est aussi gouailleur, joyeux, accueillant. Et il sait lâcher prise, pour s'adonner à la dolce vita. Un véritable art de vivre.

Les Italiens aiment détourner le " SPQR ", l'antique de devise de Rome : " Sono pazzi questi Romani ! " (" Ils sont fous ces Romains! ") Oui, le Romain est un peu fou dans cette ville où tout va aussi vite qu'une Fiat 500 qui se faufile dans la circulation désordonnée. Mais c'est d'une gaie folie qu'il s'agit, une folie théâtrale. Car, ici, tout se joue sur l'apparence. Que ce soit les jeunes qui préfèrent vivre à demeure chez les parents pour économiser un loyer et se payer le portable dernier cri, ou les vieux tirés à quatre épingles, chacun a son rôle dans cette éternelle commedia dell'arte qui se joue dans un décor baroque qui a connu toutes les histoires du monde.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires