Sports d'hiver: nos 10 destinations neige préférées

30/11/11 à 10:36 - Mise à jour à 10:36

Source: Weekend

Aux quatre coins des Alpes, voici nos meilleurs spots du moment. Entre convivialité, confort, pistes enneigées et prix justes.

Sports d'hiver: nos 10 destinations neige préférées

© Thinkstock

Alp'Hôtel, à Saint-Martin- de-Belleville, en Savoie. Le plan cosy pour les familles

C'est l'adresse idéale pour combiner grand schuss et art de vivre: côté glisse, la terrasse fait face au départ de la télécabine qui relie le village au domaine des Trois-Vallées et ses 600 kilomètres de pistes. Le village étage ses petits chalets en contrebas. Pour le confort, l'hôtel 3 étoiles, entièrement rénové en 2010, offre une trentaine de chambres douillettes, un bar mêlant boiseries savoyardes et détails design- comme le Plexi coloré des luminaires. Aux commandes, le nouveau duo de restaurateurs belges n'hésite pas à associer au menu carbonade flamande et fondue savoyarde.

On aime: l'ambiance de cette vraie station à l'ancienne, avec son école, sa poste, ses fermes et son église XVIIIe.

Y aller: à partir de 135 euros par personne et par jour, en demi-pension, en chambre double. Les Grangeraies, Saint-Martin-de Belleville (Savoie), 09-64-27-43-81.

Office de tourisme: 04-79-00-79-79, www.st-martin-belleville.com

Hôtel Alpe Fleurie, à Villars-sur-Ollon, en Suisse. Le vrai chalet

Serge Gainsbourg y venait à l'heure de l'apéritif lorsque Charlotte étudiait au collège Beau-Soleil. Nostalgie ou pas, on se rend à l'Alpe Fleurie pour son panorama époustouflant: Villars-sur-Ollon mérite son surnom de "balcon des Alpes vaudoises". L'hôtel, au centre de la station, a la force tranquille du chalet suisse. Le bois y règne sans ostentation et, de la chambre standard pour deux au penthouse de 100 mètres carrés (pour six), juché au dernier étage, le confort aux couleurs pastel prime.

On aime: le petit train à crémaillère au seuil de l'hôtel pour rejoindre les pistes: trois domaines skiables, avec ceux de Gryon et des Diablerets, reliés en un.

Y aller: à partir de 146 euros la nuit pour deux personnes en chambre standard. Offre early birds sur toute réservation effectuée avant le 30 novembre 2011 : moins 20 % pour tout séjour de 6 nuits consécutives pendant les vacances scolaires (Noël, février, Pâques). Hôtel Alpe fleurie, Villars-sur-Ollon (Suisse). 00-41-24-496-30-70, www.alpe-fleurie.com.

Office de tourisme: 00-41-24-495-32-32, www.villars.ch

Le Chamois d'or, à l'Alpe-d'Huez, en Savoie. Un refuge d'exception

Un vrai conte de Noël! Juché à 1 860 mètres d'altitude, cet hôtel marie charme intimiste (40 chambres) aux services d'un 4-étoiles. Tenu par les frères Lassarat, propriétaires des Maisons de Léa à Honfleur (Calvados), ce cocon douillet a tout pour plaire: une vue panoramique sur le massif des Grandes-Rousses de la terrasse du restaurant, un accès direct aux pistes et l'un des plus beaux domaines de ski hors piste du Dauphiné. Passé la porte de ce chalet savoyard, on est instantanément séduit par la chaleur des bois, la patine des meubles de famille, les grands canapés en cuir anglais, la bibliothèque et le feu qui crépite dans la cheminée. Un intérieur cossu, aux accents british, qui évite les poncifs régionaux. Côté cuisine, rien de pompeux: la carte privilégie le fait maison, de la confiture de myrtilles au foie gras, en passant par le miel de pissenlit et le saumon fumé.

On aime: le spa Nuxe de 350 mètres carrés, avec son bassin intérieur, ses quatre cabines de soins et la "salle des bains" où l'on se délasse dans des baignoires en bois de cèdre.

Y aller: à partir de 380 euros la chambre pour deux en demi-pension. Le Chamois d'or, rond-point des pistes, L'Alpe-d'Huez (Savoie), 04-76-80-31-32, www.chamoisdor-alpedhuez.com

Office de tourisme: 04-76-11-44-44, www.alpedhuez.com

Auberge Sonnbühel, à Kitzbühel, en Autriche. Un lodge dans le Tyrol

Au milieu du Hahnenkamm, piste mythique de la non moins mythique station olympique autrichienne, c'est un chalet années 1920 tel qu'on en rêve, jadis construit par un riche industriel allemand- murs recouverts de tuiles de bois, balcons sculptés et plafonds peints à caissons, sans oublier la belle terrasse face aux montagnes, à 1 700 mètres d'altitude. L'adresse est d'abord un restaurant réputé, une taverne raffinée où déguster d'inoubliables Kaisershmarrn, "délices de l'empereur", ces sublimes crêpes aux raisins saupoudrées de sucre glace. Après la fermeture des pistes, la demeure vous appartient. A l'étage, 10 chambres seulement. On s'y blottit sous l'énorme couette de duvet, dans le silence ouaté des montagnes.

On aime: l'ambiance vintage de la station, où les Autrichiens en knickers et chaussettes tricotées main vont déguster un strudel dans une pâtisserie de la ville, petit bijou d'architecture Art nouveau.

Y aller: à partir de 120 euros la nuit en demi-pension. Hahnenkamm 11, Kitzbühel (Autriche), 00-43-53-56-62-776 et http://sonnbuehel.at

Office de tourisme: 00-43-53-56-66-660, www.kitzbuehel.com

Altapura, à Val-Thorens, en Savoie. Palace des neiges

La plus haute station d'Europe vient de s'offrir un hôtel qui lui ressemble. Un glacier d'architecte tout de verre et d'acier, posté à 2 300 mètres d'altitude, qui fait écho au cirque de glaciers cuirassés de neige en toutes saisons. En attendant de contempler la cime Caron, le sommet de la station, de l'une des 88 chambres, cet hôtel qui ouvre au début de décembre est déjà la star de la saison. La réputation de ses concepteurs le précède- on doit aux époux Sibuet les Fermes de Marie, à Megève, qui révolutionnèrent il y a vingt ans l'hôtellerie de montagne. Après le chic cosy, le choc futuriste. A l'intérieur, confort de palace et technologie de pointe. Le résultat? Une esthétique mi-Ikea, mi-Charlotte Perriand- meubles de bois blond fonctionnels, feutrine ou tweed rétro pour la douceur, immenses baies vitrées pour le bâtiment HQE. Le luxe se voit davantage hors des chambres- dans les trois restos ambitieux, dans le spa au décor de forêt boréale et sur les pistes d'un domaine où l'on ne skie jamais à moins de 2 000 mètres d'altitude.

On aime: la piscine intérieure et extérieure, où l'on nage face à la cime Caron, avant de se frotter à la fontaine de glace.

Y aller: à partir de 190 euros la nuit pour deux personnes en chambre double. Altapura, Val-Thorens (Savoie), 04-57-74-74-74 et www.altapura.fr

Office de tourisme: 04-79-00-08-08, www.valthorens.com



La Bournerie, au Chinaillon, en Haute-Savoie. Comme une maison de poupées

C'est le genre d'adresse insensée qu'on devrait garder pour soi. Un chalet ancien, de ceux qui abritaient autrefois bergers et troupeaux. Depuis le village du Chinaillon, il faut grimper dru pour l'atteindre, et vous voilà au milieu des pistes du Grand-Bornand. Au rez-de-chaussée, une belle terrasse ensoleillée et des petites salles où l'on mange, sur des tables d'hôtes, fondues et tartiflettes, soupes à l'oignon et tartes aux myrtilles. Les enfants courent en chaussettes, les chambres sont à l'étage au-dessus. Il y en a cinq seulement, distribuées autour d'un grand salon commun. Kilims et vieux fauteuils, des jouets rangés dans une caisse et des livres empilés devant la baie vitrée: on voudrait vivre ici. Le 24 décembre, le maître des lieux endosse son habit de Père Noël et livre les cadeaux- les vôtres, mais aussi ceux des familles du village qui viennent dîner. Une expérience inoubliable. Ne jubilez pas: il vous faudra réserver (au moins) un an à l'avance.

On aime: le slalom entre les sapins du domaine des Aravis, soit 220 kilomètres de pistes au départ du Chinaillon, la station d'altitude du Grand-Bornand.

Y aller: 54 euros par nuit et par personne en demi-pension (tarif haute saison). Tarifs dégressifs pour les enfants. La Bournerie, le Chinaillon, Le Grand-Bornand (Haute-Savoie), 04-50-27-00-28.

Office du tourisme: 04-50-02-78-00, www.legrandbornand.com

Et aussi... Cocooning à La Chemenaz, aux Contamines-Montjoie, en Haute-Savoie.
Ce 3-étoiles vient de rénover ses 38 chambres, d'équiper son skiroom de séchoirs à chaussures, de se doter d'un espace forme avec Jacuzzi et sauna, sans faire grimper ses prix au sommet. Ambiance scandinave (bois clairs et grandes baies vitrées), table soignée et cheminée pour siroter son cocktail. Le bon plan cocooning, à 50 mètres des remontées des Contamines-Montjoie. A partir de 82 euros la nuit par personne, en demi-pension en chambre double.


Hôtel la Chemenaz, 10, allée du Nant-Rouge, Les Contamines-Montjoie (Haute-Savoie), 04-50-47-02 44, www.chemenaz.com

Papilles en fête, à L'Hermitage, au Breuil-Cervinia, en Italie.

Vue sur le mont Cervin, bar à cocktail vintage: l'Hermitage, Relais & Châteaux tenu par la famille Neyroz, a tout de la grande maison à l'ancienne. Cet hiver, ateliers de cuisine pour les enfants, qui apprennent à préparer des gnocchis aux orties. Perché à 2 000 mètres d'altitude, dans le val d'Aoste, l'hôtel est à cinq minutes des pistes. A partir de 530 euros par jour et par personne, en demi-pension.

Hôtel l'Hermitage, via Piolet 1, Breuil-Cervinia, Valtournenche (Italie), 00-39-01-66-94-89-98, www.hotelhermitage.com

En famille au Chalet Lyskamm, à La Rosière, en Savoie.
Accessible skis aux pieds, avec balcons ensoleillés donnant sur la Tarentaise, un tout nouveau chalet XXL ouvert par Manu Gaidet, triple champion du monde de freeride. Les deux appartements peuvent accueillir 14 personnes. La déco savoyarde épurée met à l'honneur le bois brut, avec de jolis détails, comme d'anciennes portes sculptées. A partir de 4 900 euros la semaine en haute saison, comprenant l'hébergement, le linge de maison et 2 heures de ménage par jour.

Chalet Lyskamm: le Manessier, La Rosière (Savoie), 04-79-22-78-41.

Grand luxe au chalet d'Adrien, à Verbier, en Suisse.

L'adresse chic de cette station huppée du Valais suisse, située à 170 kilomètres de Genève, fête ses 10 ans. L'occasion de goûter la fondue aux truffes de sa table couronnée d'une étoile au Michelin, ou de découvrir le nouveau soin spa au chocolat et au müesli. A partir de 450 A la nuit en chambre double, sans les petits déjeuners.

Chalet d'Adrien: chemin des Creux, Verbier (Suisse), 00-41-27-771-62-00, www.chalet-adrien.com

Nathalie Chahine, Emmanuel Hecht et Sylvie Wolff, Lexpress Styles

En savoir plus sur:

Nos partenaires