Un projet de forêt entièrement dévolue à la biodiversité à Nassogne

01/07/16 à 09:09 - Mise à jour à 10:03

Source: Belga

La Pairi Daiza Foundation a annoncé jeudi, par la voix d'Eric Domb, créateur du parc et président-fondateur de la fondation d'intérêt public, un pré-accord conclu avec le collège communal de Nassogne pour la réalisation, sur une zone de 1.538 hectares, de ce qui est annoncé comme la plus grande expérience de forêt totalement dévolue à la biodiversité en Europe Occidentale.

Un projet de forêt entièrement dévolue à la biodiversité à Nassogne

prétexte © Getty Images/iStockphoto

"Nassonia" est le nom du projet annoncé jeudi au parc animalier à Cambron-Casteau. Son objectif est de réaliser la plus grande expérience de forêt totalement dévolue à la biodiversité en Europe occidentale.

La zone forestière concernée, jusqu'ici essentiellement consacrée à la chasse et à la gestion forestière, pourrait devenir un "laboratoire de transition" sur un grand massif forestier vers un "optimum de biodiversité en forêt". La zone a fait l'objet, de longue date, de location à des chasseurs par baux de chasse successifs. Le dernier bail est venu à échéance le 30 juin et aucune nouvelle offre n'a été faite par les chasseurs. La Pairi Daiza Foundation, qui cherchait un territoire forestier en Région Wallonne pour entreprendre durablement une série d'actions en faveur des habitats naturels et des espèces, a sauté sur l'occasion.

De récentes rencontres avec le bourgmestre et le collège communal de Nassogne ont débouché sur un pré-accord qui doit ouvrir la voie vers une étude de faisabilité et être débattu par le conseil communal, qui doit se positionner avant de transmettre le dossier à la Région Wallonne qui devra, à son tour, prendre position.

Eric Domb a annoncé jeudi que la Pairi Daiza Foundation est prête à s'engager tout de suite. "Je suis prêt à verser un chèque annuel à la commune de Nassogne comme nouveau locataire de la zone forestière pour une durée d'un bail emphytéotique de 99 ans. Nous attendons une décision forte de la Région Wallonne qui nous doit permettre de mener à bien ce projet." Un montant annuel est annoncé: 400.000 euros par an, ce que perçoit la commune de Nassogne via la filière classique. "Les opérations éventuelles de déboisement s'inscriront prioritairement dans une logique de circuits courts et d'économie circulaire", précise la fondation

Outre le volet "biodiversité", le projet "Nassonia" se veut une vitrine pour le tourisme intégré, axé sur la pédagogie et la vision des espèces et de l'habitat naturel. La Fondation évoque un projet "collectif" et 100% ardennais et annonce qu'elle étudiera les possibilités de développement touristique doux en parfaite intégration avec les autres attraits locaux.

"De la décision du conseil communal et de la Région Wallonne va dépendre l'avenir de cette extraordinaire forêt", a indiqué Eric Domb. "La Fondation propose, pour le première fois, une alternative à la gestion forestière traditionnelle en offrant de protéger la faune et la flore qu'abritent ces 1.538 hectares et y développer la biodiversité. Nous voulons être transparents à ce stade du projet. Nous avons conclu un pré-accord avec des personnes en qui nous avons mis notre confiance et qui sont devant leurs responsabilités. Notre projet n'est dirigé contre personne."

Le ministre wallon de la Nature et de la ruralité, René Collin (CdH) a, de son côté, indiqué que "voir un entrepreneur comme Eric Domb s'intéresser à un territoire du Nord du Luxembourg devrait être bien accueilli", soulignant toutefois ne pas encore été informé des modalités concrètes du projet "Nassonia".

"Il faut en tout cas respecter le caractère multifonctionnel de la forêt, dont ses fonctions productives, comme celle de la filière bois, qui représentent des milliers d'emplois", a indiqué René Collin. "Il faut s'assurer que cette fonction ne soit pas compromise. Il faut aussi, dans ce projet, garantir l'accessibilité à la forêt qui est, dans le cas présent, publique. J'y serai très attentif. Quant à la régulation concernant le gibier, la main de l'homme reste nécessaire et je souhaiterais obtenir des modalités précises de mise en oeuvre du projet à ce niveau. Il faut aussi vérifier la compatibilité au niveau de la valorisation touristique de ce massif forestier avec ce qui est déjà en place: une ligne budgétaire est en effet déjà prévue pour un projet de valorisation du tourisme. J'attends donc un dossier complet pour pouvoir apprécier la compatibilité de l'ensemble des paramètres ainsi que les objectifs précis du projet."

Nos partenaires