Un touriste belge attaqué par un requin bleu en Espagne. Ou par des algues

10/07/13 à 18:21 - Mise à jour à 18:21

Source: Weekend

Un touriste belge originaire de Waregem a été attaqué mardi vers 18h par ce qui pourrait être un requin bleu alors qu'il se baignait à Sant Martí de Empúries, un village de la Costa Brava situé dans la commune de L'Escala en Catalogne (Espagne), a-t-il indiqué mercredi à l'agence Belga.

Un touriste belge attaqué par un requin bleu en Espagne. Ou par des algues

© Thinkstock

L'intéressé, blessé au niveau du coude, s'en sort avec des blessures superficielles. La presse catalane a relayé l'information mercredi. Un article de 20minutos.es se basant sur l'interview du maire de la localité nuance néanmoins les faits mercredi après-midi et parle plutôt d'une "fausse alarme".

"Je me baignais et j'ai alors vu arriver un requin bleu qui faisait près d'un mètre de long et qu'on ne rencontre pas d'ordinaire dans des eaux peu profondes. Je me suis protégé le visage avec mon bras, voilà pourquoi j'ai été blessé au coude", raconte la victime, âgée de 48 ans. Ce sont les Mossos d'Esquadra (police catalane) qui ont

expliqué à l'intéressé qu'il s'agissait probablement d'un requin bleu, précise-t-on dans l'entourage du touriste.

La Croix-Rouge, qui a prodigué des soins à l'intéressé sur la plage-même, a alors procédé à la fermeture de cinq plages des environs et, aidée d'embarcations destinées à effrayer l'animal et à l'écarter des côtes, s'est mise à la recherche du requin bleu en question, une espèce que l'on rencontre notamment le long des côtes espagnoles et marocaines. Les plages ont été rouvertes au public mercredi.

La rumeur de la présence d'un requin bleu s'étant rapidement répandue, la presse catalane a relayé cette information hier/mardi et mercredi. Le site 20minutos.es nuance néanmoins les faits mercredi après-midi et parle plutôt d'une "fausse alerte", se basant sur une interview du maire de la localité Estanis Puig. Ce dernier attribue la propagation de cette rumeur à la nervosité ambiante et assure qu'aucune des personnes ayant initialement déclaré avoir vu l'animal n'a finalement pu confirmer sa présence.

Dans son rapport médical, la Croix Rouge a, elle, indiqué que le touriste belge avait bien une blessure au bras mais qu'elle excluait que cela soit la conséquence de la morsure ou de la griffure d'un animal dans l'eau.

La Ville de L'Escala a, enfin, précisé à l'agence Belga qu'elle ne pouvait exclure que le touriste belge a bien été attaqué par un requin bleu, mais qu'étant donné l'absence de traces de morsure, il pouvait également s'agir d'un gros poisson, d'algues ou encore de méduses.

En savoir plus sur:

Nos partenaires