Voici la solution pour quitter un avion le plus efficacement possible

02/02/15 à 15:51 - Mise à jour à 15:52

Source: Weekend

Débarquer d'un avion se fait le plus souvent dans un certain désordre, pour ne pas dire chaos. Une récente étude avance avoir trouvé LA solution pour quitter un avion le plus efficacement possible. On vous l'explique.

Voici la solution pour quitter un avion le plus efficacement possible

© istock

Des chercheurs de l'université de Northwestern ont analysé les données d'embarquement et de désembarquement d'avions et sont arrivés à une solution qui pourrait réduire de 35% le temps nécessaire pour sortir d'un avion de ligne, et cela, sans presser outre mesure les passagers.

Arrivé à destination, que ce soit en voyage d'affaires ou pour des vacances en famille, dès que l'avion a posé ses roues sur la piste, une seule envie s'empare du passager souvent confiné des heures d'affilée dans la carlingue: s'en extraire au plus vite ! Pas toujours une mince affaire, entre les bagages de cabine de plus en plus nombreux à récupérer, les voisins qui mettent du temps à ranger leurs effets personnels ou les enfants qui gesticulent dans les couloirs.

C'est étonnant d'ailleurs que dans le secteur, on n'ait pas encore trouvé de manière efficace pour vider un avion de ses occupants. Jusqu'à cette étude universitaire de Northwestern. Ses auteurs en sont arrivés à la conclusion que la manière la plus efficace de vider un avion à son atterrissage n'était pas de façon horizontale, rangée après rangée, mais plutôt de manière verticale, c'est-à-dire colonne après colonne. Concrètement : ce sont tout d'abord les passagers situés près des couloirs qui se lèvent et sortent, suivis des passagers de milieux de rangée et finalement, ceux assis près des fenêtres. Ce n'est qu'après avoir vidé une rangée de sièges complètement qu'on peut alors passer à la suivante.

Un gain de temps de 35%

Avec cette technique, on gagnerait 35% de temps à l'atterrissage, à condition que les consignes soient bien expliquées avant tout mouvement de foule.

Une technique qui a aussi ses désavantages. Les groupes d'amis sont de cette manière séparés le temps de sortir de l'avion, tout comme les familles. Plutôt embêtant avec des enfants en bas âge.

En outre, les personnes voyageant en première classe se retrouvent lésées. Car la procédure de désembarquement vertical exige qu'on l'applique à l'ensemble de l'avion, ce qui ne devrait pas être du goût des passagers VIP qui paient quelques milliers d'euros supplémentaires pour bénéficier d'un traitement de faveur et, entre autres, d'une sortie d'avion rapide et facilitée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires