Voyage en Arménie, nichée dans l'ombre du mont Ararat

15/10/15 à 14:29 - Mise à jour à 16/10/15 à 11:03

Source: Weekend

Il fut un temps où la petite Arménie était un vaste royaume, premier pays chrétien de l'Histoire. Cloîtres et églises anciennes rappellent le souvenir de cette heure de gloire, tandis qu'Erevan se réveille peu à peu de son songe communiste.

Depuis Erevan, au loin, on ne voit que lui : le mont Ararat, volcan de près de 5 130 mètres de haut qui domine tout le massif arménien. Drapé dans son manteau de neiges éternelles, l'impressionnant sommet trône également sur les armoiries du pays, dont il est l'un des grands symboles nationaux... alors qu'il ne s'y trouve pas ! La montagne - et avec elle, une grande partie de l'histoire du pays - se situe en effet aujourd'hui sur le territoire de la Turquie. Un siècle très exactement après le génocide oublié, frustration et historiographie se mêlent ici plus que jamais. Cette réalité n'est nulle part plus palpable qu'à Khor Virap, célèbre monastère arménien. Le site ne doit pas uniquement sa popularité à son spectaculaire panorama, même s'il est magnifiquement situé sur cette colline solitaire plantée au milieu de nulle part dans l'ombre d'Ararat. A un jet de pierre de cet important lieu de pèlerinage, la question arménienne est matérialisée de façon très visible par la clôture de barbelés qui dessine la frontière turque.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires