2015, année belge pour Jack O’Shea, le boucher star

Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

Si Paris peut se targuer de posséder deux bouchers pointures en ses murs – Hugo Desnoyer et Yves-Marie Le Bourdonnec -, Bruxelles n’est pas en reste grâce à Jack O’Shea.

2015, année belge pour Jack O'Shea, le boucher star
© DR

D’accord, l’homme a un pied à Londres (Primrose Hill) et un autre dans la capitale européenne. Il n’empêche, côté belge, 2015 risque bien d’être une année cruciale pour lui : elle verra bientôt l’ouverture d’un restaurant, The Chop House, dans la rue Sainte-Catherine. L’occasion de goûter le boeuf « dry aged » de cet entreprenant Irlandais, ainsi que son approche « nose to tail » de la viande – il tire parti du moindre bas-morceau. Autre bonne nouvelle ? O’Shea a repris – et ouvrira d’ici peu – l’enseigne de feu le volailler Slabbinck, du côté du Fort Jaco.

www.jackoshea.com

Partner Content