Cuisiner pour une grande tablée: conseils pour une fête réussie

Nathalie Le Blanc Journaliste

Qu’il s’agisse d’un barbecue décontracté, d’une fête d’anniversaire plus élégante ou d’une soirée avec de nombreux amis, cuisiner pour un grand groupe est toujours un peu stressant. Nous avons rassemblé une série de conseils et de recettes pour que tout se passe sans accrocs.

Ce n’est pas pour rien que le barbecue est souvent le premier choix quand on souhaite recevoir beaucoup de monde chez soi en été. Il suffit de préparer quelques salades, d’acheter des baguettes de pain en suffisance, de rajouter quelques sauces.

© getty

Le plat principal sera lui cuit de manière ludique sur un grill non loin de vos invités. Autre avantage, personne ne s’attend à ce que ce repas atteigne la perfection culinaire. C’est surtout une question d’ambiance, de se laisser bercer par la langueur d’une journée d’été. D’où le premier conseil.

1. Restez simple

Un filet de bar avec sa pommade au fenouil et son émulsion au beurre, c’est probablement délicieux, mais pour servir cela à point dans un grand nombre d’assiettes, il faut être un restaurant. Le meilleur truc pour ne pas se louper est donc d’opter pour la simplicité lorsque vous composez votre menu.

Pour l’apéritif, au lieu de toasts et d’amuse-gueules compliqués, choisissez des dips avec du pain et des crostini, et pour le dessert, optez pour un gâteau, une tarte ou une simple glace avec une belle garniture. Vous auriez aussi tort de négliger la soupe.

Cela plait au plus grand nombre, c’est facile à préparer à l’avance en grandes quantités et à réchauffer, et c’est économique.

En bonus elle peut être à base de légumes de la saison et, en cas de canicule, on peut opter pour un gaspacho ou une vichyssoise. Tout ça manque un peu de fantaisie ? Vous pouvez la sublimer en ajoutant une petite touche festive comme une cuillerée de crevettes, quelques lamelles de saumon fumé ou même un morceau de homard.

Un autre avantage des recettes pas trop compliquées, c’est qu’elles sont susceptibles de plaire au plus grand nombre. Dans un groupe, il y a toujours quelqu’un qui est végétarien, qui n’aime pas le poisson, qui n’aime pas les raisins secs ou qui est allergique au curcuma.

Une façon de contourner ce problème est de préparer un plat végétarien aussi bien qu’un plat à base de viande ou de poisson, et de ne pas choisir des ingrédients impopulaires. On oublie donc, par exemple, les germes et la coriandre.

2. Style buffet

Une belle sélection de plats – un buffet donc- est utile pour un grand groupe, car vous pouvez être sûr que même les mangeurs les plus difficiles y trouveront quelque chose à leur goût et que les gens se serviront eux-mêmes. Et non, un buffet ne doit pas nécessairement être composé de plat froid inspiré des années 1970, vous pouvez aussi servir un buffet Ottolenghi, des variations de lasagnes ou de quiches, un festin grec ou même une farandole mexicaine à base de tacos à faire soi-même.

3. Cuisinez à l’avance

Une maison ou un jardin rempli de monde est de toute façon stressant. Une des manières de limiter ce stress est de réduire ce stress en préparant un maximum de vos plats à l’avance. Pour de nombreux desserts, c’est même une obligation. Pensez aux mousses au chocolat, aux panna cottas, aux tiramisus, aux pavlova, aux glaces, aux gâteaux et aux tartes. Il se trouve que ce sont également les types de desserts qui fonctionnent bien lorsqu’ils doivent être produits en grande quantité.

Vous pouvez également planifier le reste de votre menu de sorte que vous n’ayez qu’à servir les plats, les mettre au four ou les réchauffer. (Voir les conseils suivants)

Et pour l’apéritif ? Bien sûr, vous pouvez simplement ouvrir une bouteille de champagne ou composer des gin-tonics. Mais heureusement, les cruches de cocktails sont à la mode cet été. Sangria, punch au rhum, mimosas, martinis, negroni, margaritas, voilà autant autant de cocktails qui peuvent être mélangés à l’avance en grande quantité et gardés au frigo.

4. Utilisez votre four

Plats de légumes, lasagnes, quiches, autant de plats qui font de votre four votre meilleur allié en cas de grande tablée. Il s’occupe d’apporter la touche finale à votre plat, pendant que vous sirotez tranquillement votre coupette et dégustez votre tapenade. Les plats cuisinés à base de légumes de saison sont très populaires de nos jours, mais un classique comme les aubergines au parmesan, la hachée Parmentier ou la moussaka font également l’affaire.

5. Pensez grand

Ce n’est pas pour rien qu’un poulet rôti, une épaule d’agneau, un rôti de porc ou un saumon entier figurent souvent dans les fêtes de famille.

Saisir correctement dix côtes d’agneau ou cuire à la vapeur six morceaux de saumon est beaucoup plus stressant que de mettre une épaule d’agneau ou un beau filet de saumon au four.

Aujourd’hui, un « rôti » ne doit même pas être de la viande ou du poisson, car un chou-fleur ou un céleri-rave entier grillé est tout aussi impressionnant lorsqu’on le met sur la table.

6. Les ragoûts et potées sont vos amis

Une marmite de ragoût, un tajine épicé, un chili con ou sin carne ou un curry indien est un excellent moyen de rendre beaucoup de gens heureux sans trop d’ingrédients et sans trop de travail. De plus, certains ragoûts deviennent plus savoureux si vous les préparez un ou deux jours à l’avance. C’est du gagnant-gagnant sur toute la ligne.

7. Demandez de l’aide

L’être humain ayant un fond serviable, il suffit parfois de demander. N’hésitez donc pas à demander de l’aide à un ou plusieurs invités. Il y a peu de chance que l’on vous réponde par la négative. Répartissez les tâches en demandant à celui-ci le dessert et à un autre l’entrée ou de quoi faire l’apéritif. C’est autant de soucis en moins.

8. Les choses à ne pas faire ?

Pour bien cuire les pâtes, il faut beaucoup d’eau. Il faut donc une très grande casserole pour cuire des pâtes al dente pour plus de huit personnes, par exemple. Si vous voulez vraiment servir des pâtes, faites-le sous forme de gratins ou de lasagne à mettre au four.

Évitez aussi tout ce qui est cuisson minute, car synonyme de gros coup de stress. Oubliez donc les steaks que chacun préfère à sa manière (bleu, saignant à point…), les poissons cuits à la vapeur ou encore les émulsions délicates. Laisser aussi tomber les risottos.

Partner Content