Les tendances food qui vont changer nos assiettes en 2022

. © Hélène Souillard
Barbara Serulus Journaliste

Le retour des nappes amidonnées, un lait à base de pommes de terre, des chefs qui brassent leurs spiritueux… La planète food est en pleine ébullition. Voici 13 tendances dont on fera bientôt tout un plat.

Sauvons nos bois!

Le décevant sommet climatique de Glasgow, l’automne dernier, a amené malgré tout une petite lueur d’espoir: la décision de mettre un terme à la déforestation d’ici 2030. Celle-ci a un impact sur notre alimentation: sur les six produits contribuant le plus à la destruction des forêts – le boeuf, l’huile de palme, le soja, le café, le cacao et le bois -, cinq se retrouvent dans nos assiettes. Aussi, l’Union européenne travaille sur une loi afin d’écarter de son marché les denrées pour lesquelles tant d’arbres sont abattus. Helen Kranstauber, de chez Food Cabinet, prévoit que de plus en plus de jeunes entreprises et de marques établies se spécialisent dans des marchandises respectueuses du bois. Certaines start-up bûchent d’ores et déjà sur une alternative au café n’impliquant aucun grain de café, mais plutôt des produits locaux qui offrent un goût torréfié similaire.

Effet de nappes

Alors qu’en 2021, on assistait à un joyeux mélange des genres – pensez aux accords hot-dogs champagne ou encore au caviar sur du poulet frit -, cette année verra l’expérience en restauration remise sur un piédestal. Se mettre sur son 31 et profiter de l’instant présent devant des nappes blanches: le luxe sera à nouveau… luxueux.

Moringa mania

Bien qu’il veille depuis des lustres, 2022 devrait être son année. A qui? Au moringa, bien sûr, un « arbre miraculeux » utilisé séculairement comme remède naturel en Afrique et en Inde.

.
.© Getty Images

Ces arbres à croissance rapide et résistants à la sécheresse sont déjà consommés dans de nombreuses régions du monde afin de lutter contre la malnutrition. Leurs feuilles sont très nutritives et de plus en plus utilisées aux Etats-Unis comme alternative moins coûteuse au matcha. Cette poudre verte se dissout dans les smoothies, les vinaigrettes et les gâteaux, mais également dans le granola et la crème glacée.

Tête-à-queue

En matière de viande, nous savons depuis longtemps que le filet n’est pas la seule partie alléchante de l’animal. En outre, il n’est que respectueux de donner à toutes les parties de la bête une destination savoureuse au moment de l’abattage. En ce qui concerne les poissons, cette philosophie n’a pas vraiment fait son chemin. C’était sans compter sur le chef australien Josh Niland (connu pour son livre The Whole Fish).

Rendez-vous sur sa page Instagram pour découvrir des photos de ses cellules de maturation de poisson, de ses plats de gorge de morue, de sa soupe de queue de thon ou encore de ses intestins de mer. Bref, ne soyez pas surpris si on vous sert une tête de saumon à la vapeur cette année!

Tournesol à tartiner

En 2021, sont apparues toutes sortes de pâtes à tartiner à base de noix – le beurre de cacahuètes était présent depuis longtemps, mais désormais nous avons des formules à base d’amandes, de noisettes et de noix de cajou. Un petit nouveau est sur le point de voir le jour: la pâte à tartiner aux graines de tournesol. Ces dernières risquent d’ailleurs de connaître un joli succès en 2022.

.
.© Getty Images

Dans son rapport sur les prochaines tendances, la chaîne américaine d’aliments diététiques Whole Foods a en tous cas vanté leurs mérites en matière de santé – zinc, magnésium, sélénium! – et d’absence de noix – ce qui en fait une excellente alternative pour les personnes allergiques. Par ailleurs, la pâte beige et crémeuse renfermant un subtil arôme de noix a déjà été employée par Ben & Jerry’s dans quatre de ses parfums de crème glacée végétalienne. A quand l’arrivée dans votre sandwich du midi?

L’autre lait

En Suède, il accompagne déjà les céréales: le lait de pomme de terre est l’une des nombreuses nouvelles boissons lactées à base de plantes que nous goûterons bientôt. Plus proche de nous, la start-up belge Tiptoh a récemment commencé à vendre du lait de pois cassés jaunes via sa boutique en ligne. Après les laits de soja, d’avoine et d’amande désormais familiers, la diversité dans ce segment ne fera que croître.

Boisson au champignon

Les champignons médicinaux sont à la mode. On peut les acheter sous forme d’alcoolature ou pulvérisés en poudre. Le champignon chaga est un stimulant de l’immunité traditionnel en Scandinavie. Sa poudre noire se retrouve dans les magasins de produits naturels et peut être mélangée à un smoothie ou utilisée pour faire un thé fort. Parmi les autres espèces populaires, on trouve le Lion’s mane ou hydne hérisson et le Reishi.

Tout tout yuzu

.
.© Getty Images

Les chefs ont découvert depuis longtemps le goût aromatique et frais du yuzu, un agrume asiatique très populaire dans la cuisine japonaise. Après son apparition en tant que simple invité gastronomique, il squatte désormais tous les supermarchés, où il se décline dans une large gamme de produits: vinaigrettes, boissons rafraîchissantes, seltzers – des boissons alcoolisées pétillantes en canettes – et même gâteaux.

Belge nature

Le sommelier Diederick Herbots du restaurant Ogst à Hasselt prédit un avenir flamboyant au vin belge. « Il est frappant de constater que de plus en plus de vignerons du pays travaillent de manière naturelle en réduisant au maximum les interventions dans les vignobles ou lors de la vinification, observe-t-il. Nos compatriotes sont aussi de plus en plus intéressés par la dégustation de ces flacons naturels. Ceux-ci ne sont plus atypiques et troubles. Ils peuvent même être très élégants. »

Les tendances food qui vont changer nos assiettes en 2022
© COLLAGES HÉLÈNE SOUILLARD

L’atout végan

Dans toutes les grandes surfaces, le message est clair: tant en volume qu’en diversité, l’assortiment de légumes va croître de manière exponentielle l’année prochaine. D’ailleurs, au rayon végan, on ne retrouve plus seulement des produits connotés « santé » mais aussi des aliments réconfortants tels que des pizzas surgelées ou des glaces Ben & Jerry’s. De plus en plus de marques grand public mettent sur le marché une version végétale de leur produit, ce qui permet de manger végan, ne fût-ce qu’une fois de temps en temps, plus facilement.

Rien que de l’eau?

Les eaux aromatisées terriblement artificielles sont en hausse depuis des années. Heureusement, leurs versions naturelles s’apprêtent à lancer la riposte dans les rayons. Oubliez les liquides citronnés au goût de détergent: voici venir des breuvages qui dégainent leurs touches de fraîcheur sans artifices.

Plats en solo

Les repas surgelés ont le vent en poupe. On ne parle pas bien sûr de pathétiques lasagnes insipides mais de plats sains, colorés et pleins de légumes. Souvent conditionnés en portions individuelles, ils visent le marché des personnes seules mais éco-conscientes. Un exemple à suivre? La gamme de Lazy Vegan, déjà disponibles chez Colruyt et Albert Heijn.

Chefs brasseurs

Selon Wim Ballieu, aux fourneaux de Balls & Glory, les chefs les plus créatifs devraient donner cette année un nouveau souffle à certaines boissons démodées comme le cognac ou les liqueurs. « Je remarque de plus en plus de confrères qui brassent eux-mêmes des élixirs passionnants dans leurs cuisines. Dans mon restaurant, je développe moi aussi mes Spritz. Une boisson amère, brassée localement, me semble être un bon complément à notre carte. »

Partner Content