Le restaurant de la semaine : Barge, restaurant bien barré

© Michel Verlinden
Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

C’est toujours avec émotion que l’on voit un nouveau périmètre bruxellois s’ouvrir à la cuisine d’auteur. Merci à Barbara Hoornaert et Grégoire Gillard, deux têtes chercheuses bardées de diplômes (L’Air du temps, L’Eau Vive, Le Coq aux champs…) ayant posé flacons et casseroles dans une artère délaissée, gastronomiquement s’entend, de la capitale.

Avec bon goût, le duo a su inventer un décor ainsi qu’une démarche justes. Il est difficile de penser qu’il n’est pas à son image, c’est-à-dire libre et pas prétentieux. On ne discerne par exemple aucune arrogance, que du sens, dans ce bar de ciment brut, structurant l’espace, auquel une tôle a imprimé sa vibration.

Au béton armé, répond une cuisine désarmante. On en prend la mesure le temps d’un menu unique 4-services à 44 euros. Il réserve l’une des compositions les plus intéressantes parmi celles que l’on a pu tester en 2019. Une belle audace revisitant la banale  » tomate-crevettes « , à la faveur de crustacés dont la cuisson permet de les manger non-épluchés. Le tout est cerné de tomates, de tagettes et relevé d’un jus lacto-fermenté. Le reste ? On le taira, soucieux de ne pas gâcher ce petit miracle sous les mots. Les derniers d’entre eux sont pour le vin. Son approche saisonnière et décomplexée ravira les amateurs sans oeillères.

Barge, 33, boulevard d’Ypres, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 425 73 60. www.bargerestaurant.be

Partner Content