Opinion

Carte blanche

« Monsieur et Madame les ministres, s’il vous plait, aidez-nous, aidez Saint-Nicolas « 

Jeud 12 novembre, les ministres de l’Intérieur et de la Santé Annelies Verlinden (CD&V) et Frank Vandenbroucke (sp.a) adressaient une lettre à Saint-Nicolas. En fait des recommandations au généreux saint et à ses intermédiaires pour que la tradition soit respectée, mais surtout les mesures sanitaires préservant la santé de tous. Marc Dhooge – pour la Fédération belge du Jouet – alerte sous forme d’une lettre réponse, sur la situation sanitaire qui impacte directement le secteur du Jouet, impliquant la fermeture de tous les points de vente.

Monsieur le Ministre de la Santé,

Madame la Ministre de l’Intérieur,

Comme nous sommes heureux de voir que Saint-Nicolas peut venir en Belgique !

Suite à la lecture de la lettre que vous avez adressée à Saint-Nicolas, nous voudrions vous remercier infiniment pour tout ce que vous faites lui, car comme vous le dites si justement: « chaque enfant a été extraordinairement courageux au cours de l’année écoulée », et tous les enfants méritent de recevoir un cadeau.

Mais c’est précisément cela qui nous inquiète ! Cela nous inquiète même très fort…

Comme vous n’êtes pas sans l’ignorer, préparer tous ces cadeaux, cela prend du temps. Vous l’écrivez même : « vous avez désespérément besoin de toutes les heures pour faire des colis pour chaque enfant »…mais vous le savez bien, Saint-Nicolas est très vieux et ce n’est pas lui qui prépare tous les colis !

Ce sont tous ses assistants.

Ils sont nombreux mais malheureusement comme l’arrêté ministériel du 1er novembre 2020 concernant les ‘biens essentiels’ n’inclut ni les jeux ni les jouets…ils ne peuvent aider Saint-Nicolas, puisque pour l’instant, ils ne peuvent pas travailler !

Alors oui, nous ses assistants, nous nous démenons, nous faisons ce que nous pouvons, mais il nous sera impossible de livrer plus de 20% des colis à Saint Nicolas.

Alors oui, il y a bien d’autres assistants, Amazon ou Bol, qui viennent de l’étranger, et qui peuvent fournir Saint-Nicolas, mais eux non plus n’auront pas les capacités suffisantes pour tout préparer et surtout on a très peur des retards.

Que va faire le Grand Saint ?

Cela n’est jamais arrivé. Nous n’osons y penser. A son âge !

Et après une année si dure, encore infliger cela aux enfants.

Nous comprenons le risque sanitaire et sommes prêts à tout mettre en oeuvre, tout comme Saint-Nicolas d’ailleurs, pour préparer tous les cadeaux de la manière la plus sûre possible. Nous pouvons prendre des mesures encore plus strictes que celles prises par tous ceux qui travaillent pour l’instant !

Il en va du bonheur des enfants, de la joie des familles,

S’il vous plait, aidez-nous, aidez Saint-Nicolas.

Les nombreux assistants de Saint-Nicolas

Qui année après année se battent pour qu’aucun enfant ne soit oublié.

Marc DHOOGHE

Pour la Fédération Belge du Jouet

Partner Content