Ça tombe sous le sens, mais on tient malgré tout à vous en dire un peu plus. Parce que manger bio, c'est quand même vachement mieux... que de ne pas manger bio.

Vous connaissez les classiques : basilic, origan, thym et compagnie. On vous suggère d'ajouter une planche à votre étagère, en essayant des épices méconnues et parfois venues de très loin... mais aux vertus universelles.

On aurait pu vous proposer ce petit challenge la semaine dernière, quand il faisait au moins -8000 °C dehors. Mais on a été sympa, et vous pouvez donc nous remercier... chaudement.

On vous prévient tout de suite : pour cette troisième semaine de challenges, on fait monter le niveau d'un cran. La preuve ? Ce lundi, on vous suggère d'oublier - ou quasiment - le sucre. Oui, vous avez bien lu : le sucre!

Ça y est, je suis à la moitié du chemin de cette "détox générale" qui est en train de faire de moi un homme nouveau. Est-ce que je morfle ? Est-ce que je rêve de vodka-orange la nuit ? Est-ce qu'au contraire, je suis (déjà) prêt à élever mon âme et à parler aux étoiles ? Avouez que vous brûlez d'impatience de le savoir...

Peu importe à quelle heure vous vous réveillez, et peu importe s'il s'agit d'une nuit ou d'une sieste. L'important, c'est de vous extraire de vos songes en offrant à votre corps quelques mouvements qui vont l'aider à lui faire comprendre qu'il n'a pas le droit d'appuyer sur le bouton "snooze".

Au siècle dernier, à peu près tous les magazines du monde ont un jour titré "Le mal du dos, le mal du siècle". Maintenant que ce siècle-là est écoulé, on pourrait en remettre une couche et se permettre une perspective plus lointaine : "Le mal de dos, le mal du millénaire !"...

Vous allez nous dire que c'est un peu facile, comme challenge. Sortir de chez soi, tout le monde le fait. Oui mais non, parce qu'il y a de fortes chances pour que vous le fassiez mal. C'est-à-dire en oubliant de prendre le temps de respirer pleinement et de déconnecter complètement.