On pourrait croire que le télétravail en compagnie de sa moitié offrirait l'aubaine de batifoler entre deux visionconférences. Ce ne serait hélas pas le cas. D'après une nouvelle étude en ligne auprès 2500* femmes réalisée par Gleeden, site de rencontre extra-conjugale, le télétravail serait un "tue-libido" et une véritable menace pour l'intimité du couple.

D'après ce sondage, près de 8 françaises sur 10 (79%) admettent ressentir une baisse drastique de leur libido depuis qu'elles ont commencé le télétravail. Elles ne sont que 26% à avoir eu des rapports sexuels depuis le début du second confinement, en télétravail.

2020 est une année particulièrement stressante pour la majorité des Français. La peur du virus, un avenir incertain et des conditions de vie professionnelles bouleversées ont eu des conséquences désastreuses sur la santé mentale des salariés révélait récemment, sur base d'enquêtes scientifiques, Empreinte Humaine, un cabinet indépendant spécialisé dans la promotion du bien -être au travail. Un tiers des télétravailleurs serait d'ailleurs en état d'épuisement émotionnel.

Pas étonnant dans ce contexte que le stress lié au télétravail soit la raison principale évoquée par 81% des répondantes pour expliquer leur baisse de libido et leur "non-envie" d'avoir des rapports sexuels. 68% des répondantes mentionnent également une mauvaise gestion de leur temps libre lorsqu'elles sont en télétravail et la difficulté de séparer leur vie privée et professionnelle à la maison.

Un laisser-aller qui nuit à l'estime de soi

Près des deux tiers des répondantes (65%) indiquent également qu'elles ne se sentent plus sexy ou désirables depuis qu'elles sont en télétravail. Pyjama et cheveux gras, un combo perdant pour la libido. Enfin, 35% des sondées estiment que le manque de moments à l'extérieur, où elles pouvaient autrefois cultiver leur imaginaire érotique grâce aux inconnus croisés dans la rue est également responsable de la diminution de leurs envies sexuelles.

Enquête Gleeden réalisée en ligne du 20 au 27 novembre 2020 auprès de 2541 femmes mariées en France ayant déclaré être en télétravail au moment de l'enquête.

On pourrait croire que le télétravail en compagnie de sa moitié offrirait l'aubaine de batifoler entre deux visionconférences. Ce ne serait hélas pas le cas. D'après une nouvelle étude en ligne auprès 2500* femmes réalisée par Gleeden, site de rencontre extra-conjugale, le télétravail serait un "tue-libido" et une véritable menace pour l'intimité du couple. D'après ce sondage, près de 8 françaises sur 10 (79%) admettent ressentir une baisse drastique de leur libido depuis qu'elles ont commencé le télétravail. Elles ne sont que 26% à avoir eu des rapports sexuels depuis le début du second confinement, en télétravail.2020 est une année particulièrement stressante pour la majorité des Français. La peur du virus, un avenir incertain et des conditions de vie professionnelles bouleversées ont eu des conséquences désastreuses sur la santé mentale des salariés révélait récemment, sur base d'enquêtes scientifiques, Empreinte Humaine, un cabinet indépendant spécialisé dans la promotion du bien -être au travail. Un tiers des télétravailleurs serait d'ailleurs en état d'épuisement émotionnel. Pas étonnant dans ce contexte que le stress lié au télétravail soit la raison principale évoquée par 81% des répondantes pour expliquer leur baisse de libido et leur "non-envie" d'avoir des rapports sexuels. 68% des répondantes mentionnent également une mauvaise gestion de leur temps libre lorsqu'elles sont en télétravail et la difficulté de séparer leur vie privée et professionnelle à la maison. Près des deux tiers des répondantes (65%) indiquent également qu'elles ne se sentent plus sexy ou désirables depuis qu'elles sont en télétravail. Pyjama et cheveux gras, un combo perdant pour la libido. Enfin, 35% des sondées estiment que le manque de moments à l'extérieur, où elles pouvaient autrefois cultiver leur imaginaire érotique grâce aux inconnus croisés dans la rue est également responsable de la diminution de leurs envies sexuelles.Enquête Gleeden réalisée en ligne du 20 au 27 novembre 2020 auprès de 2541 femmes mariées en France ayant déclaré être en télétravail au moment de l'enquête.