On va tout de même parler eins, tétés, lolos, nichons, roberts, parce que ce 10e mois de l'année est consacré à la lutte contre le cancer du sein. Je ne vous apprends rien : un dépistage précoce augmente solidement les chances de guérison complète, d'où son rôle plus qu'essentiel. D'ailleurs, si vous avez entre 50 et 69 ans, celui-ci est gratuit. Si vous n'êtes pas dans cette tranche d'âge, il est partiellement remboursé. Il s'agit d'une mammographie, à savoir une radio des seins. J'e...

On va tout de même parler eins, tétés, lolos, nichons, roberts, parce que ce 10e mois de l'année est consacré à la lutte contre le cancer du sein. Je ne vous apprends rien : un dépistage précoce augmente solidement les chances de guérison complète, d'où son rôle plus qu'essentiel. D'ailleurs, si vous avez entre 50 et 69 ans, celui-ci est gratuit. Si vous n'êtes pas dans cette tranche d'âge, il est partiellement remboursé. Il s'agit d'une mammographie, à savoir une radio des seins. J'en ai fait une, une fois, les miens ayant fait du zèle et recommencé à produire du lait cinq à six ans après la naissance de mon fils. Je ne me souviens pas d'une procédure particulièrement traumatisante. C'était bien sûr un peu inconfortable, il y a après tout des contextes plus sympas pour montrer sa poitrine à un inconnu. Le plus désagréable était cependant cette sensation d'écrasement mais cela ne m'a pas vraiment fait mal. Parmi les autres examens de routine, on peut également citer l'échographie, privilégiée pour moi par mon sénologue vu mon jeune âge. J'y vais environ une fois par an. Je ne suis pas particulièrement à risque, mais Gauche et Droite hébergeant une famille de nodules, je préfère m'assurer qu'elle se tient à carreau. C'est à peu près la même chose qu'une échographie du ventre, on a droit à ce même gel froid et collant. Si vous êtes comme moi d'une nature anxieuse, le plus dur est de ne pas céder à la panique à chaque fois que le médecin fronce un peu les sourcils quand il observe l'écran. Vous pouvez aussi apprendre à vous surveiller vous-même : à tout âge il convient de se reluquer régulièrement l'avant- scène. Mon gynéco m'a appris les techniques d'autopalpation et d'observation, je le fais de temps en temps histoire de m'assurer que tout va bien. Vous pouvez également mettre Chéri(e) à contribution. Certains signes doivent vous pousser à consulter sans tarder. Et quand je dis consulter, je parle d'un médecin, pas de Doctissimo - c'est l'hypocondriaque qui vous parle - : boule, creux, écoulement, rougeur qui ne part pas, modification de la forme, de la taille ou de la texture, bref, toute sensation inhabituelle qui dure plus de quinze jours. Sans toutefois paniquer (ahaha ! c'est moi qui dis ça), la plupart des grosseurs sont bénignes. Vous trouverez ci-dessous une série de liens utiles. Dites camion.