Coiffure: la tresse
...

Parce qu'elles sont à la boxe ce que le chignon est à la danse classique, les tresses seront partout, y compris en dehors des rings que les filles ont décidé d'investir avec détermination. Véritable symbole d'empowerment - l'anglicisme de 2017 qui n'est pas près de disparaître du glossaire des mots qui feront l'actu de 2018 -, elles se portent aussi bien bohèmes que sophistiquées, façon " fish tails " bijoutées - un format qui s'est vu lors des défilés de Chanel, Alberta Ferretti ou encore Jean Paul Gaultier. A côté des tutos qui se multiplient sur la Toile, les marques proposent également des produits dédiés à cette récente folie capillaire. Avec Stylista, sa ligne d'outils de styling ciblant chacun une coiffure dans l'air du temps, L'Oréal Paris a choisi de faire équipe avec Kirsten Zellers, la hair queen d'Instagram abonnée au hashtag " braids ". Batiste, le label spécialiste du shampoing sec, préconise, lui, d'utiliser son best-seller comme une laque pour préparer le cheveu mèche à mèche avant de le tresser et d'y recourir à nouveau, en touche finale, en guise de fixant.Pour un nettoyage de peau encore plus en profondeur, Clinique sortira à la mi-mars un duo radical pour venir à bout des points noirs en sept jours chrono : un scrub couplé à un " extracteur " qui promet d'en faciliter l'élimination grâce à l'effet chauffant de la formulation. Une envie de pureté que l'on retrouve dans une nouvelle génération de nettoyants pour cheveux directement inspirés par les eaux micellaires utilisées pour le démaquillage. Produits: Chez Nivea, les micelles, ces molécules d'huiles encapsulées dans de l'eau, agissent comme des aimants capables d'attirer les particules de saleté et le sébum qui s'éliminent ainsi facilement au rinçage, tout en laissant la chevelure douce, saine et fraîche sans être décapée. Même principe chez Redken, qui ajoute en plus un conditioner qui vient hydrater le cheveu sans l'alourdir et neutralise les odeurs. Dans les mains d'une pro Pour une vraie remise à niveau, rien de tel qu'un passage en institut afin de donner un petit coup de pouce à sa peau. Le nouveau traitement Hydro Cellular de Babor promet un boost d'hydratation grâce à son actif miracle, l'acide hyaluronique, présent à toutes les étapes du soin. Comme toujours avec cette maison, tout commence par un nettoyage en profondeur qui comprend même un peeling aux acides de fruit. Tour à tour, ça chauffe, ça picote, on sent que cela travaille, y compris sous les mains expertes de l'esthéticienne qui masse longuement le visage, le contour des yeux en particulier, pour un effet lifting assuré. Dans le même ordre d'idées, le protocole Anti-Wrinkle Facial de HydroPeptide, disponible chez Belle & Vie à Uccle, allie nettoyage en profondeur grâce à une exfoliation en deux étapes à la vitamine C et pose d'un masque purifiant à base de kaolin. Les différents massages qui s'enchaînent ensuite viennent également renforcer l'effet liftant et anti-relâchement des peptides, présents dans toute la ligne. Pour les plus pressé(e)s, une halte de 30 minutes seulement à l'Open Spa de Clarins, récemment ouvert à Bruxelles, suffit pour un rituel coup d'éclat capable d'effacer presque par magie - après un nettoyage complet et une touche de make-up tout de même - le teint terne et les traits fatigués. La boutique, qui propose par ailleurs tous les produits de la marque pour poursuivre ensuite l'effort à la maison, dispose également d'une cabine - avec douche, c'est un vrai plus en cas d'exfoliation par exemple - à l'abri des regards pour des soins visage et corps plus en profondeur. Trop de mat aurait-il tué le mat ? Le précepte a toujours ses adeptes au rayon fond de teint et surtout rouge à lèvres, tant la bouche habillée d'un ton soutenu est devenue la signature des jeunes trentenaires lookées. Le scintillement décomplexé est pourtant de retour, il faudra s'en accommoder et en tirer le meilleur pour briller sans se tromper. Car ce qui, à première vue, pourrait passer pour un sérieux faux pas beauté est en train de devenir la folie make-up de l'année, facilitée par la multiplication des produits dits " holographiques " désormais vendus aussi par les piliers du secteur, tous segments de distribution confondus. " Maquillage licorne "Comme souvent, c'est aux réseaux sociaux que l'on doit ce que d'aucuns n'hésitent pas à qualifier de " maquillage licorne " lorsqu'il est présenté dans ses versions les plus extrêmes. Derrière ces reflets aux accents mouvants que l'on s'applique à l'aide de sticks, de gloss, de paillettes ou de top coat pour les ongles, un simple principe de physique : selon l'angle de la lumière, la couleur change, un peu comme si l'on se voyait à travers un prisme. Produits: Maybelline ou Urban Decay - ici, l'emballage annonce clairement ses intentions - sortent même des palettes proposant le spectre complet de l'arc-en-ciel. Des kits bouche " effet Python " - obtenu grâce à une ombre à lèvres illuminatrice associée à une base colorée - compléteront l'offre " fantastique " de Maybelline mi-février prochain. Oubliées les bad girls à la Kate Moss du début des années 2000 : pour être dans l'air du temps, on s'affiche - sur les réseaux sociaux de préférence - au top de sa forme grâce à une alimentation saine et à la pratique régulière d'un sport. Cela en essayant de se délester de tout sentiment de culpabilité en cas de faiblesse passagère et surtout de se simplifier la vie. La preuve avec le nouveau système de comptage WW Flex de Weight Watchers, qui liste plus de 200 aliments à zéro point. Parmi eux : les oeufs, le maïs, toutes sortes de poissons, des fruits de mer, du filet de poulet et de dinde sans peau, les yaourts nature maigres, les haricots... Le célèbre programme de perte de poids propose aussi une " box " fournissant pour deux ou quatre jours ingrédients et recettes, afin de mettre le pied à l'étrier et de se familiariser avec le concept. Pour en booster les effets, Oenobiol, le précurseur du complément alimentaire, vient de lancer un cocktail d'ingrédients d'origine végétale - extrait d'huile de pépins de grenade et algue wakamé - dont la consommation à raison de trois gélules par jour permettrait, ni plus ni moins, d'augmenter les dépenses énergétiques journalières jusqu'à 400 kcal et de brûler les graisses en agissant sur le foie. Autre bonne nouvelle pour celui-ci : le retour en février du défi Tournée Minérale, initié l'année dernière par la Fondation contre le Cancer, soit un mois sans aucune goutte d'alcool. Un excellent moyen de mettre un frein à sa consommation, même après le 28 et de regagner en tonus et en qualité de sommeil, c'est prouvé ! Dans les mains d'un proSe (re)mettre au sport, c'est un peu le mirage de saison que peu de personnes atteignent véritablement. Pour augmenter ses chances, se fixer un objectif raisonnable et surtout s'y tenir, investir dans un coach sportif n'est pas une mauvaise idée. Dans les clubs haut de gamme, l'établissement d'un planning personnalisé est généralement compris dans le montant, certes élevé, de l'inscription. Les séances privées ultérieures, en revanche, sont facturées individuellement.Cette année, L'Usine, à Bruxelles, lance un service baptisé Small Group Training, entre le cours collectif et le coaching privé : composé de maximum cinq participants, le groupe se rassemble dans " la forge ", espace dédié aux entraînements intensifs équipé de cordes, de suspensions et de barres de musculation, pour une heure d'efforts dirigés par un " mécano " - c'est ainsi que sont surnommés les coachs - qui ne lâche jamais l'affaire. On n'est donc pas aussi suivi que si l'on était seul, mais assez peu nombreux pour ne pas échapper à la vigilance du pro si l'on a la tentation de flancher ou si la posture n'est pas parfaite. Il est aussi possible, à l'usage, de lui demander de cibler certaines zones. Idéales pour faire la connaissance de muscles dont on ignorait jusque-là l'existence, ces séances ont lieu deux fois par semaine, le mardi et le samedi. L'inscription préalable étant obligatoire, pourquoi ne pas s'y retrouver entre amis motivés ? Enfin, au Martin'Spa, à Genval, on peut désormais se booker une expérience bien-être combinant fitness, thermes et massages. Au coaching forme de 30 ou 60 minutes au choix, s'ajoutent un jus détox Full of Good, un passage par l'espace sauna, piscine et hammam ainsi qu'un modelage de 50 minutes. Une entrée en matière tout en douceur. C'est un peu la quadrature du cercle et pourtant, même les plus grands noms de la beauté s'emploient désormais à développer des routines, qu'il s'agisse de soin ou de maquillage d'ailleurs, de plus en plus personnalisées. Toutes des make-up artistsLa vague des sticks correcteurs de couleurs pour le teint, aujourd'hui qualifiée de " tone-tuning " et popularisée dès 2016 par Dior et Yves Saint Laurent, s'est diffusée, depuis, dans les labels dits de grande distribution, dont Maybelline, pour arriver chez L'Oréal Paris, en tubes et palettes d'ici le mois de mai prochain, mais aussi chez Chanel, Guerlain et Estée Lauder. Preuve que ces outils, autrefois très spécialisés et réservés aux make-up artists, sont désormais empruntés par toutes les femmes - les plus jeunes surtout - en quête d'un teint parfait travaillé en surface, défaut par défaut, avant même d'étaler un fond de teint par-dessus. Dans ce domaine également, les palettes de couleurs, distribuées en point de vente et plus encore online, ne cessent de s'élargir. Et pour celles qui ne trouveraient pas leur bonheur, Lancôme lance en édition limitée quatre teintes de highlighters liquides, super brillants et donc parfaitement en phase avec la tendance glow (lire par ailleurs), capables de customiser d'une simple goutte son fond de teint liquide pour lui apporter des reflets tantôt champagne, rosés, or ou bronze. Même démarche du côté du soin, chez Dior cette fois, avec le lancement d'une extension de gamme nommée Youth, dans la franchise Capture, qui s'adresse, en mode préventif, aux jeunes femmes à partir de 25 ans. Une crème de base identique pour toutes est ici soutenue par une famille de sérums experts à utiliser à la carte pour donner de l'éclat, repulper les volumes, matifier, lifter ou encore apaiser les rougeurs. Par ailleurs, chez le coiffeur, on peut aujourd'hui customiser son shampoing ou son masque à l'aide d'additifs, après diagnostic lors du passage dans un salon L'Oréal Professionnel, voire emporter chez soi les bienfaits combinés des boosters et des concentrés Fusi-Dose de Kérastase pour s'offrir une cure maison. Que l'on ait le crin indiscipliné, abîmé, fragile ou coloré, chaque problème a sa solution. Avec, là encore, l'impression de se concocter son petit rituel à soi en jonglant à la demande avec ses envies ou ses besoins du moment. L'idée derrière tout cela est que la peau, comme le cheveu, réagit aux saisons, à l'âge, à l'état de santé ou de fatigue de son propriétaire et qu'il faut désormais rester à son écoute et ne pas hésiter à modifier ses habitudes, même temporairement. Quand on s'appelle Jo Malone et que le mix & match fait partie intégrante de son ADN, on ne peut que se réjouir de cette tendance qui s'applique au parfum également. Par le biais d'huiles parfumées à porter seules ou à superposer avec des fragrances - comme on le découvrira plus tard dans l'année chez Hermès ou Elie Saab - ou en s'amusant à combiner les jus de la dernière collection éphémère de la marque britannique, inspirée par les odeurs des champs dans la chaleur de l'été. Conçus pour être assemblés, leurs accords se marient donc harmonieusement pour laisser derrière soi un sillage signé. Dans le même ordre d'idées, mais dans une autre gamme de prix, le petit label français Solinotes vient à son tour d'ajouter deux notes gourmandes - pomelo et grenade - à son catalogue.