Vous êtes-vous déjà demandé ce que sentait - dans les deux sens du terme... - George Clooney dans Gravity? A en croire les astronautes, l'espace aurait une odeur de poudre, celle que l'on sent lorsque la balle vient de sortir du revolver - mélangée au fumet du steak brûlé, de la framboise et du rhum! Un bien étrange sillage qui deviendra bientôt... un parfum. Selon CNN, cette ...

Vous êtes-vous déjà demandé ce que sentait - dans les deux sens du terme... - George Clooney dans Gravity? A en croire les astronautes, l'espace aurait une odeur de poudre, celle que l'on sent lorsque la balle vient de sortir du revolver - mélangée au fumet du steak brûlé, de la framboise et du rhum! Un bien étrange sillage qui deviendra bientôt... un parfum. Selon CNN, cette fragrance peu ordinaire, opportunément baptisée "Eau de Space", a été développée par Steve Pearce, un chimiste proche de la NASA. L'homme était déjà parvenu à recréer en 2008 le parfum de la station Mir à partir de matières premières naturelles et d'ingrédients comestibles, en se basant sur les descriptions faites par les cosmonautes. A l'origine, ce premier essai avait été créé pour aider les spationautes lors de leurs entraînements afin de limiter au maximum tout effet de surprise susceptible de mettre à mal une mission. Mais cette fois, le parfum est bel et bien conçu pour être porté sur la terre. Pour ce lancement peu banal, une levée de fonds a été organisée via la plate-forme Kickstarter, elle a rencontré un succès fulgurant : en moins de 24 heures, 124% de la somme souhaitée était déjà récoltée. Aujourd'hui, avec près de 85000 euros sur leur compte - soit 3000% de l'objectif initial - avancés par plus de 2500 prêteurs venus du monde entier, les entrepreneurs vont devoir faire face à une production plus ambitieuse qu'espérée à l'origine. Chaque participant recevra un flacon de 100 ml mais le parfum sera également commercialisé à plus grande échelle. Face à un tel succès, la start-up envisage déjà de lancer prochainement Smell of the Moon, une nouvelle fragrance, inspirée cette fois par l'odeur de la lune. La collection Replica de Maison Margiela s'était déjà prêtée à l'exercice... mais de manière imagée en proposant une eau de parfum à la minéralité florale baptisée Dancing on the Moon.