Le site BuzzFeed demandé à 4 femmes de participer à une expérience sur la perception de leur propre image. Au cours de cette expérience, ces femmes ont réalisé un shooting photo professionnel (avec coiffeur, maquilleur et photographe). Puis, suite à celui-ci, elles sont passées par les mains des graphistes et de Photoshop pour une séance de retouches, digne des cover models. Leur réaction est unanime: "Je ne me reconnais pas" s'accordent-elles toutes à dire.

"C'est comme ça que j'ai toujours voulu me voir , mais maintenant que j'ai sous les yeux le résultat, je doute de vouloir vraiment le regarder", répond l'une des participante.

Le résultat sur ces 4 "sujets" est surprenant. "J'adore mes taches de rousseur. Je pense qu'ils ajoutent du caractère à mon visage ", déclare l'un des "cobayes". Or, en gommant, effaçant les imperfections, spécificités de chacune, Photoshop conduit à un sentiment d'altérité vis à vis de sa propre image. Et une difficulté à se reconnaître.

La diversité des beautés naît des imperfections propres à chacun. Le passage par Photoshop lisse ses aspérités et par là même obscurcie cette diversité esthétique. Tout en créant un idéal de beauté déformé. Et irréaliste.

Voyez plutôt les réactions.

Le site BuzzFeed demandé à 4 femmes de participer à une expérience sur la perception de leur propre image. Au cours de cette expérience, ces femmes ont réalisé un shooting photo professionnel (avec coiffeur, maquilleur et photographe). Puis, suite à celui-ci, elles sont passées par les mains des graphistes et de Photoshop pour une séance de retouches, digne des cover models. Leur réaction est unanime: "Je ne me reconnais pas" s'accordent-elles toutes à dire. "C'est comme ça que j'ai toujours voulu me voir , mais maintenant que j'ai sous les yeux le résultat, je doute de vouloir vraiment le regarder", répond l'une des participante. Le résultat sur ces 4 "sujets" est surprenant. "J'adore mes taches de rousseur. Je pense qu'ils ajoutent du caractère à mon visage ", déclare l'un des "cobayes". Or, en gommant, effaçant les imperfections, spécificités de chacune, Photoshop conduit à un sentiment d'altérité vis à vis de sa propre image. Et une difficulté à se reconnaître. La diversité des beautés naît des imperfections propres à chacun. Le passage par Photoshop lisse ses aspérités et par là même obscurcie cette diversité esthétique. Tout en créant un idéal de beauté déformé. Et irréaliste. Voyez plutôt les réactions.