HelloFresh a vu son chiffre d'affaires bondir de 66% au premier trimestre, à près de 700 millions d'euros. Une performance qui pousse l'entreprise à revoir à la hausse ses prévisions pour 2020, "malgré une forte incertitude sur les développements de la conjoncture économique."

La demande pour les boîtes de repas pourrait ralentir avec la réouverture des restaurants mais les clients ont pris de nouvelles habitudes culinaires, estime le patron d'HelloFresh, Dominik Richter.

HelloFresh a vu son chiffre d'affaires bondir de 66% au premier trimestre, à près de 700 millions d'euros. Une performance qui pousse l'entreprise à revoir à la hausse ses prévisions pour 2020, "malgré une forte incertitude sur les développements de la conjoncture économique." La demande pour les boîtes de repas pourrait ralentir avec la réouverture des restaurants mais les clients ont pris de nouvelles habitudes culinaires, estime le patron d'HelloFresh, Dominik Richter.