Le printemps chaud et sec a eu des répercussions sur la croissance des moules et a obligé les mytiliculteurs à retarder d'une semaine l'ouverture de la saison.

"Pour l'instant, les moules sont encore petites, mais avec l'aide de la nature, nous pourrons bientôt en proposer de plus grosses", a indiqué le secrétaire d'une association de commerçants de moules.

Le retard de croissance des moules du Waddenzee et de l'Escaut oriental devrait très bientôt être rattrapé.

Les moules ont toujours la cote en Belgique: les ventes avaient augmenté de 10% l'an dernier, par rapport à 2009.

avec Belga

Le printemps chaud et sec a eu des répercussions sur la croissance des moules et a obligé les mytiliculteurs à retarder d'une semaine l'ouverture de la saison. "Pour l'instant, les moules sont encore petites, mais avec l'aide de la nature, nous pourrons bientôt en proposer de plus grosses", a indiqué le secrétaire d'une association de commerçants de moules.Le retard de croissance des moules du Waddenzee et de l'Escaut oriental devrait très bientôt être rattrapé.Les moules ont toujours la cote en Belgique: les ventes avaient augmenté de 10% l'an dernier, par rapport à 2009.avec Belga