L'été arrive et le barbecue est une manière d'organiser un dîner à privilégier par les temps qui courent. Pourtant, le barbecue est moins innocent qu'il n'y parait. Par exemple, rien qu'en Allemagne 250.000 tonnes de charbon de bois sont utilisées chaque année uniquement pour les barbecues. Pour vous donner une idée: cela représente l'équivalent de 0,5 à 2,5 millions de tonnes de bois. De plus, un barbecue incite à la consommation de viande, malgré son importante empreinte écologique. La bonne nouvelle: On peut changer les choses. Grâce à quelques simples ajustements, vous pourrez faire un grand pas en avant.

Investissez dans un bon barbecue ou empruntez-en un

Pour ceux qui ne font pas très souvent de barbecue, il peut être tentant d'acheter un set jetable, solution pas très durable. A la place, vous pourriez envisager d'en emprunter un à votre famille, d'en louer un auprès d'une organisation ou encore de chercher des emplacements de barbecue fournis par la commune.

Si vous désirez acheter un barbecue, choisissez-en un de bonne qualité. Grâce à un entretien soigneux, l'appareil durera plus longtemps.

En ce qui concerne le combustible, vous avez le choix entre le gaz, l'électricité ou le charbon de bois. Comme alternatives, vous pouvez envisager l'électricité verte ou encore une variante écologique au charbon (voir ci-dessous). Par ailleurs, la forme de votre appareil joue également un rôle. Par exemple, un barbecue rond avec un couvercle arrondi permet une perte de chaleur moindre.

En outre, en graissant votre barbecue à l'avance avec une huile végétale, vous évitez que des résidus d'aliments n'y adhèrent. Pour ce qui colle, vous pouvez facilement l'enlever en frottant un demi-oignon ou un citron, à l'aide d'une fourchette, sur la grille encore chaude. Ou alors, vous pouvez laisser tremper la grille toute la nuit. Dernière option : utilisez du bicarbonate de soude pour dissoudre la graisse ainsi qu'une brosse en acier pour éliminer les résidus les plus tenaces.

Utilisez un combustible durable

Si vous optez pour un barbecue au charbon de bois, veillez à choisir une variante écologique. Une étude menée en 2018 par la WWF Belgique a montré que la moitié des sacs de charbon de bois examinés contenaient du bois tropical non certifiés. Dès lors, ce bois a probablement été récolté illégalement. En réalité, pas moins de 51 % du charbon de bois importé en Belgique provient du Nigeria et 16 % d'Ukraine, deux pays dont les forêts sont gravement menacées. C'est pourquoi il faut choisir du charbon de bois portant le label PEFC ou FSC, garantissant une gestion durable des forêts. Par ailleurs, ce type de charbon de bois écologique est totalement neutre en carbone.

En outre, il existe d'autres alternatives à partir de déchets. Par exemple, les briquettes de noix de coco sont fabriquées à partir des coquilles de noix de coco, un reste de la production de lait de coco, entre autres. En prime, les vignes abandonnées, malades ou décrépies, y compris celles du cépage cabernet, sont également très adaptées. Ces deux types d'alternatives brûlent un long moment.

Il est préférable de privilégier des blocs d'allumage à base d'huile végétale et de bois (portant le label FSC) ou de laine de bois à ceux à base de pétrole. De plus, il existe également des fibres de bois trempées dans la cire. Vous préférez le faire vous-même? Pas de problème: Vous trouverez en ligne de nombreuses méthodes de fabrication d'allume-feu écologiques. Ensuite, vous pourrez utiliser les cendres restantes pour enrichir votre tas de compost. Sans oublier les braises qui pourront également servir d'amorce pour votre prochain barbecue.

N'oubliez pas les légumes

Pour nombre de personnes, le barbecue est synonyme de festin de viande. Néanmoins, il existe de nombreuses options savoureuses à base de légumes. Pensez par exemple aux champignons Portobello farcis, aux asperges ou aux bananes rôties, aux courgettes, aubergines ou patates douces grillées, sur une brochette ou non. Sans oublier les falafels, le tofu, le seitan ou encore les hamburgers et saucisses végétariens qui représente une option intéressante.

En revanche, les légumes mous, comme les tomates, doivent être emballés. De nombreuses personnes optent pour le papier d'aluminium, mais celui-ci est tout sauf durable. Une meilleure option est un panier en métal dans lequel vous posez vos légumes. Par ailleurs, les feuilles de chou ou de rhubarbe sont également une bonne option. Toutefois, il n'est pas nécessaire d'envelopper les pommes de terre dans du papier d'aluminium. Il est préférable de les poser directement - en chemise - sur le charbon de bois incandescent.

Si vous optez pour de la viande, privilégiez le porc ou l'agneau - produits localement - au boeuf. Vous pouvez également essayer le poisson (durable) (voir le guide du WWF). De nos jours, il est possible de se procurer du tilapia ou de la truite saumonée issus de l'élevage durable. Le calmar est également une option assez durable. Certains fromages se prêtent également bien à un barbecue : halloumi, camembert et feta, par exemple.

Autant que possible, achetez vos aliments sans emballage. Et pourquoi ne pas préparer vos propres sauces et cocktails.

Essayez de faire correspondre la quantité de nourriture au nombre d'invités. Il vous reste de la nourriture? Répartissez-la entre vos invités, consommez-la vous-même le lendemain ou alors compostez ce qui n'est plus comestible.

Évitez les articles jetables

Les assiettes et les couverts en plastique ou en carton sont évidemment très pratiques, mais absolument pas durables. Le plus logique serait d'utiliser ses propres assiettes, couteaux, fourchettes et tasses. Si vous n'avez vraiment pas envie de faire la vaisselle, vous pouvez envisager des solutions réutilisables, ou encore louer ou emprunter de la vaisselle. En dehors de la pandémie, si vous recevez un grand nombre de personnes, vous pouvez toujours opter pour de la vaisselle biodégradable.

L'été arrive et le barbecue est une manière d'organiser un dîner à privilégier par les temps qui courent. Pourtant, le barbecue est moins innocent qu'il n'y parait. Par exemple, rien qu'en Allemagne 250.000 tonnes de charbon de bois sont utilisées chaque année uniquement pour les barbecues. Pour vous donner une idée: cela représente l'équivalent de 0,5 à 2,5 millions de tonnes de bois. De plus, un barbecue incite à la consommation de viande, malgré son importante empreinte écologique. La bonne nouvelle: On peut changer les choses. Grâce à quelques simples ajustements, vous pourrez faire un grand pas en avant.Investissez dans un bon barbecue ou empruntez-en unPour ceux qui ne font pas très souvent de barbecue, il peut être tentant d'acheter un set jetable, solution pas très durable. A la place, vous pourriez envisager d'en emprunter un à votre famille, d'en louer un auprès d'une organisation ou encore de chercher des emplacements de barbecue fournis par la commune.Si vous désirez acheter un barbecue, choisissez-en un de bonne qualité. Grâce à un entretien soigneux, l'appareil durera plus longtemps. En ce qui concerne le combustible, vous avez le choix entre le gaz, l'électricité ou le charbon de bois. Comme alternatives, vous pouvez envisager l'électricité verte ou encore une variante écologique au charbon (voir ci-dessous). Par ailleurs, la forme de votre appareil joue également un rôle. Par exemple, un barbecue rond avec un couvercle arrondi permet une perte de chaleur moindre.En outre, en graissant votre barbecue à l'avance avec une huile végétale, vous évitez que des résidus d'aliments n'y adhèrent. Pour ce qui colle, vous pouvez facilement l'enlever en frottant un demi-oignon ou un citron, à l'aide d'une fourchette, sur la grille encore chaude. Ou alors, vous pouvez laisser tremper la grille toute la nuit. Dernière option : utilisez du bicarbonate de soude pour dissoudre la graisse ainsi qu'une brosse en acier pour éliminer les résidus les plus tenaces.Utilisez un combustible durableSi vous optez pour un barbecue au charbon de bois, veillez à choisir une variante écologique. Une étude menée en 2018 par la WWF Belgique a montré que la moitié des sacs de charbon de bois examinés contenaient du bois tropical non certifiés. Dès lors, ce bois a probablement été récolté illégalement. En réalité, pas moins de 51 % du charbon de bois importé en Belgique provient du Nigeria et 16 % d'Ukraine, deux pays dont les forêts sont gravement menacées. C'est pourquoi il faut choisir du charbon de bois portant le label PEFC ou FSC, garantissant une gestion durable des forêts. Par ailleurs, ce type de charbon de bois écologique est totalement neutre en carbone.En outre, il existe d'autres alternatives à partir de déchets. Par exemple, les briquettes de noix de coco sont fabriquées à partir des coquilles de noix de coco, un reste de la production de lait de coco, entre autres. En prime, les vignes abandonnées, malades ou décrépies, y compris celles du cépage cabernet, sont également très adaptées. Ces deux types d'alternatives brûlent un long moment.Il est préférable de privilégier des blocs d'allumage à base d'huile végétale et de bois (portant le label FSC) ou de laine de bois à ceux à base de pétrole. De plus, il existe également des fibres de bois trempées dans la cire. Vous préférez le faire vous-même? Pas de problème: Vous trouverez en ligne de nombreuses méthodes de fabrication d'allume-feu écologiques. Ensuite, vous pourrez utiliser les cendres restantes pour enrichir votre tas de compost. Sans oublier les braises qui pourront également servir d'amorce pour votre prochain barbecue.N'oubliez pas les légumesPour nombre de personnes, le barbecue est synonyme de festin de viande. Néanmoins, il existe de nombreuses options savoureuses à base de légumes. Pensez par exemple aux champignons Portobello farcis, aux asperges ou aux bananes rôties, aux courgettes, aubergines ou patates douces grillées, sur une brochette ou non. Sans oublier les falafels, le tofu, le seitan ou encore les hamburgers et saucisses végétariens qui représente une option intéressante.En revanche, les légumes mous, comme les tomates, doivent être emballés. De nombreuses personnes optent pour le papier d'aluminium, mais celui-ci est tout sauf durable. Une meilleure option est un panier en métal dans lequel vous posez vos légumes. Par ailleurs, les feuilles de chou ou de rhubarbe sont également une bonne option. Toutefois, il n'est pas nécessaire d'envelopper les pommes de terre dans du papier d'aluminium. Il est préférable de les poser directement - en chemise - sur le charbon de bois incandescent.Si vous optez pour de la viande, privilégiez le porc ou l'agneau - produits localement - au boeuf. Vous pouvez également essayer le poisson (durable) (voir le guide du WWF). De nos jours, il est possible de se procurer du tilapia ou de la truite saumonée issus de l'élevage durable. Le calmar est également une option assez durable. Certains fromages se prêtent également bien à un barbecue : halloumi, camembert et feta, par exemple.Autant que possible, achetez vos aliments sans emballage. Et pourquoi ne pas préparer vos propres sauces et cocktails. Essayez de faire correspondre la quantité de nourriture au nombre d'invités. Il vous reste de la nourriture? Répartissez-la entre vos invités, consommez-la vous-même le lendemain ou alors compostez ce qui n'est plus comestible.Évitez les articles jetablesLes assiettes et les couverts en plastique ou en carton sont évidemment très pratiques, mais absolument pas durables. Le plus logique serait d'utiliser ses propres assiettes, couteaux, fourchettes et tasses. Si vous n'avez vraiment pas envie de faire la vaisselle, vous pouvez envisager des solutions réutilisables, ou encore louer ou emprunter de la vaisselle. En dehors de la pandémie, si vous recevez un grand nombre de personnes, vous pouvez toujours opter pour de la vaisselle biodégradable.