Retour aux sources

Il fut un temps où les vins - et les aliments - ne provenaient jamais de contrées lointaines. Un flacon local accompagnait forcément les plats traditionnels qui, eux-mêmes, étaient façonnés avec des ingrédients des environs. L'association poisson et vin blanc date d'ailleurs de cette époque: les régions côtières, au climat plus frais en raison de la brise marine, étaient plus propices à la production de vin blanc... servi avec des produits de la mer d'à côté. Dans les terres, le climat plus doux favorisait la culture de raisins noirs et, donc, de v...

Il fut un temps où les vins - et les aliments - ne provenaient jamais de contrées lointaines. Un flacon local accompagnait forcément les plats traditionnels qui, eux-mêmes, étaient façonnés avec des ingrédients des environs. L'association poisson et vin blanc date d'ailleurs de cette époque: les régions côtières, au climat plus frais en raison de la brise marine, étaient plus propices à la production de vin blanc... servi avec des produits de la mer d'à côté. Dans les terres, le climat plus doux favorisait la culture de raisins noirs et, donc, de vin rouge. C'était aussi la zone où l'on élevait le bétail et où l'on chassait... Le mariage a coulé de source. Les mets d'automne et le vin blanc font pourtant bon ménage... du moins avec le gibier à plumes - faisan, perdrix, canard - qui fera des étincelles en bouche avec des liquides mûris en fût ou provenant de régions méridionales. De belles associations sont aussi possibles avec des blancs de cépages franco-allemands, comme le riesling, le pinot gris ou le gewurztraminer. Quant au gibier à poils (sanglier, cerf, chevreuil, lièvre), il reste plus agréable avec du rouge. Dans les deux cas, le vin doit révéler assez de caractère que pour affronter les saveurs puissantes de la viande. L'accompagnement joue aussi un rôle important. Ainsi, les champignons s'associent très bien avec du vin blanc. Les fruits, eux, s'uniront parfaitement à un blanc à base de raisins très mûrs ou de moelleux. Quoi qu'il en soit, la saison du gibier est la période idéale pour découvrir des vins blancs plus âgés que ceux dégustés en été. Surtout que le blanc vieillit souvent mieux que nous ne l'imaginons, capable de prendre un goût complexe, avec des notes de vanille, de noisette ou de miel.