On peut le griller, le poêler ou le rôtir, le faire mijoter en cocotte, en sauteuse ou au four. Peu importe, du moment que sa cuisson est réalisée avec finesse. L'avantage du veau, c'est qu'il peut à la fois argumenter un plat très simple ou une préparation extrêmement raffinée. Si on connaît par coeur la blanquette, les côtes ou l'escalope, il va sans dire que les Mastercooks of Belgium - l'association qui réunit les ambassadeurs de l'héritage culinaire belge - ont eu envie d'explorer des contrées un peu moins courues. Trois de nos étoiles nationales ont accepté de nous confier leurs recettes. Maxime Collard, chef de la Table de Maxime qui, dans le hameau de Our, continue à défendre avec force les produits du terroir ardennais et vient de recevoir le prix du meilleur design de la part du Gault & Millau. Christophe Hardiquest, boss de Bon Bon, à Bruxelles, dont les 2-étoiles au Michelin n'altèrent en rien son envie de transformer les saveurs en véritable voyage gastronomique. Et enfin Kris De Roy qui, depuis précisément vingt ans, fait de son Hofke van Bazel une maison de bouche au décor ultra-élégant et aux assiettes particulièrement soignées. Notons que les "maîtres" - toques confirmées, mais aussi jeunes talents -sont actuellement les héros d'une émission de télé diffusée sur Canal Z jusque fin décembre (1). Une sympathique occasion de les voir en action. Mais pour l'heure, voyons surtout comme ils subliment le veau...