Alternative à la célèbre barre chocolatée fourrée aux cacahouètes, caramel et nougat, le Snickers végan pourrait bien devenir votre goûter préféré. Simple et rapide à préparer, il se conserve au congélateur. Bon à savoir si vous le dégustez en jouant au Trivial Pursuit: cacahouètes et arachides ne sont pas des noix, mais bien des légumineuses riches en vitamine B. Merci qui?

Le tofu soyeux est l'ingrédient idéal pour préparer une mousse au chocolat sans oeufs et sans une goutte de crème. Bien sûr, il ne faut pas se tromper de variété, histoire d'obtenir un dessert aussi tendre qu'homogène. Un résultat qui bluffera même les plus grands fans de la version classique. Et pas de panique: le goût du tofu est complètement masqué par celui du cacao.

Autour du monde : le fish and chips Au Royaume-Uni, le fish and chips est une véritable institution, presque un emblème national ! Pour végétaliser ce classique, il suffit de remplacer le poisson par du tofu ou du tempeh enroulé dans un morceau de feuille de nori. Une recette proposée par Amandine du blog Mlle Prune.

Par pure conviction, pour plaire aux goûts de l'un de vos invités végétaliens ou simplement, pour essayer une recette différente cette année, pourquoi ne pas passer en mode vegan pour fêter la Chandeleur ce 2 février ? Les crêpes sans aucun produit végétal n'en seront pas moins délicieuses. On vous donne recette et astuces.

Dimanche prochain, l'Epiphanie nous rassemblera tous ou presque autour d'une bonne galette. Omnivores, végétariens mais aussi vegans, grâce à cette recette, dépourvue de produits laitiers et oeufs. Car ce n'est pas parce qu'on est vegan qu'on ne peut pas être roi/reine.

La récente polémique sur le fipronil remet une fois de plus notre mode de consommation en question. Cette fois, ce sont les oeufs qui sont incriminés. Sans tomber dans la psychose, c'est peut-être l'occasion de s'intéresser de plus près aux recettes de pâtisseries sans oeuf, plébiscitées par les adeptes du véganisme. Mode d'emploi.

Il se passe souvent trop de temps entre le moment du dîner et celui du souper. Conséquence, nos estomacs affamés nous conduisent à manger trop, ou de manière inappropriée le soir assailli par la faim que nous sommes. Cette attitude est néfaste à la fois pour le sommeil, mais également pour le métabolisme. La collation de l'après-midi est donc importante, voire nécessaire, notamment en hiver, pour combler la sensation de faim et éviter les craquages.