Les produits qui obtiennent une évaluation organoleptique supérieure à 70% reçoivent un "iTQi Superior Taste award" assorti d'étoiles: une étoile d'or pour ceux ayant un "bon goût" (70-80%), deux pour un "goût remarquable" (80-90%) et trois pour un "goût exceptionnel" (au-dessus de 90%).

Chaque produit, inscrit par les producteurs eux-mêmes, fait l'objet d'une analyse sensorielle détaillée pour laquelle les critères olfactif, visuel, de goût, de sensation en bouche, d'arrière-goût, de texture, ... sont évalués par chacun des membres du jury. Ceux-ci font également part de suggestions d'amélioration du produit.

"Avec un tel certificat, les supermarchés peuvent montrer qu'ils ont le meilleur produit, car là, le client doit être convaincu en un quart d'heure", estime Louis Frère, cofondateur de l'institut belge. "Ce qui me séduit, c'est que nous sommes toujours à la recherche de nouveaux produits, et c'est ce qui importe dans ce genre d'événements. Nous sommes ici principalement pour mettre les produits en avant", a expliqué pour sa part Yves Delplace, chef à Matignon. Alain Leduc, chef du Barbizon à Hoeilaart, figure également parmi les membres du jury.

Les boissons ont également été soumises à l'expertise d'une centaine de sommeliers durant trois jours en mars.

Les produits qui obtiennent une évaluation organoleptique supérieure à 70% reçoivent un "iTQi Superior Taste award" assorti d'étoiles: une étoile d'or pour ceux ayant un "bon goût" (70-80%), deux pour un "goût remarquable" (80-90%) et trois pour un "goût exceptionnel" (au-dessus de 90%). Chaque produit, inscrit par les producteurs eux-mêmes, fait l'objet d'une analyse sensorielle détaillée pour laquelle les critères olfactif, visuel, de goût, de sensation en bouche, d'arrière-goût, de texture, ... sont évalués par chacun des membres du jury. Ceux-ci font également part de suggestions d'amélioration du produit. "Avec un tel certificat, les supermarchés peuvent montrer qu'ils ont le meilleur produit, car là, le client doit être convaincu en un quart d'heure", estime Louis Frère, cofondateur de l'institut belge. "Ce qui me séduit, c'est que nous sommes toujours à la recherche de nouveaux produits, et c'est ce qui importe dans ce genre d'événements. Nous sommes ici principalement pour mettre les produits en avant", a expliqué pour sa part Yves Delplace, chef à Matignon. Alain Leduc, chef du Barbizon à Hoeilaart, figure également parmi les membres du jury. Les boissons ont également été soumises à l'expertise d'une centaine de sommeliers durant trois jours en mars.