"En Italie et en France, cela faisait 40 voire 50 ans que l'on n'avait pas connu une aussi mauvaise récolte", a souligné Thierry Coste, président du groupe de travail "vin" du Copa-Cogeca.

La récolte devrait atteindre quelque 144 millions d'hectolitres dans toute l'UE, soit une baisse de 10% par rapport à l'année dernière, avec un fort déclin constaté dans l'ensemble des principaux pays producteurs. Elle est la conséquence de la sécheresse dans les pays du sud et des conditions météorologiques froides et humides dans d'autres Etats.

La Copa-Cogeca prévoit également une baisse de la production de vin au niveau mondial. Selon elle, les exportations du secteur viti-vinicole européen ont atteint la valeur de 8 milliards d'euros en 2012, soit presque un quart des exportations européennes de produits agricoles.

Weekend.be avec Belga

"En Italie et en France, cela faisait 40 voire 50 ans que l'on n'avait pas connu une aussi mauvaise récolte", a souligné Thierry Coste, président du groupe de travail "vin" du Copa-Cogeca. La récolte devrait atteindre quelque 144 millions d'hectolitres dans toute l'UE, soit une baisse de 10% par rapport à l'année dernière, avec un fort déclin constaté dans l'ensemble des principaux pays producteurs. Elle est la conséquence de la sécheresse dans les pays du sud et des conditions météorologiques froides et humides dans d'autres Etats. La Copa-Cogeca prévoit également une baisse de la production de vin au niveau mondial. Selon elle, les exportations du secteur viti-vinicole européen ont atteint la valeur de 8 milliards d'euros en 2012, soit presque un quart des exportations européennes de produits agricoles. Weekend.be avec Belga