A celles et ceux (si, si...) qui en doutaient encore, l'arrivée massive des flouteurs de teint, aussi connus sous le nom de blurs ou de primers, démontrera sans peine qu'une " belle peau " - entendez par là un épiderme aussi parfait que s'il avait été photoshopé - mérite bien une petite couche supplémentaire dans nos routines beauté de plus en plus sophistiquées. Produits hybrides entre le soin et le make-up, ces bases " zéro défaut " cartonnent aux Etats-Unis depuis plusieurs années déjà. Souples et agréables à appliquer, elles ont l'avantage de promettre une correction immédiate, là où les sérums et les crèmes demandent au mieux une semaine de patience pour laisser deviner les premiers résultats. Inutile de préciser que l'effet est ici purement cosmétique et disparaîtra lors du démaquillage en même temps que les cache-misère de luxe que sont les anticernes et autres poudres illuminatrices.
...