1. UNE NUIT DANS LES ARBRES

Dans l'allée principale de l'ancien cloître des franciscaines de Wuustwezel, quatre drôles de tentes de l'artiste rotterdamois Dré Wapenaar pendent aux arbres. Pour 70 euros, petit-déjeuner et package de bienvenue compris, deux adultes et deux enfants peuvent y passer la nuit. Difficile d'être plus proche de la nature.
...

Dans l'allée principale de l'ancien cloître des franciscaines de Wuustwezel, quatre drôles de tentes de l'artiste rotterdamois Dré Wapenaar pendent aux arbres. Pour 70 euros, petit-déjeuner et package de bienvenue compris, deux adultes et deux enfants peuvent y passer la nuit. Difficile d'être plus proche de la nature. 735, Bredabaan, à 2990 Wuustwezel. www.terranova.provant.be Dans une autre vie, il était propriétaire de la chaîne de supermarchés Cash Fresh. Depuis 2011, le collectionneur Hugo Voeten dirige un centre d'art au bord du canal Campinois, à Herentals. Il y a rénové une ancienne minoterie de 9 mètres de hauteur - le bâtiment en soi vaut le détour - pour en faire un repaire artistique et une salle d'exposition, qui abrite 450 des 1 500 pièces de sa collection. On y trouve des artistes aussi prestigieux que Christo, Giacometti, Rodin, Ai Weiwei et Picasso. D'autres, moins connus, viennent compléter le tableau. Pendant la période estivale, le lieu n'est ouvert que sur rendez-vous et en groupe. 23, Vennen, à 2200 Herentals. www.artcenter.hugovoeten.org Du haut de ses 37 mètres, la tour d'observation Sas 4 offre une très belle vue sur la jonction des canaux Bocholt-Herentals et Schoten-Kwaadmechelen. Par temps clair, on peut voir à des kilomètres à la ronde. À condition, naturellement, de gravir les 217 marches de la construction. 72z, Nieuwendijk, à 2480 Dessel. www.dessel.be En juillet et août, l'Arenberg, à Anvers, ferme ses portes et prend ses quartiers d'été au domaine provincial Rivierenhof, à Deurne. Les musiciens Bobby Womack, Sergio Mendes et le groupe Novastar se produiront notamment dans ce théâtre à ciel ouvert. Le vendredi, les spectacles sont gratuits. 232, Turnhoutsebaan, à 2100 Deurne. www.openluchttheater.be Pour se rafraîchir, rien de tel que de piquer une tête dans le plan d'eau du parc Boekenberg, à Deurne. C'est le premier étang de natation écologique de Belgique, mais aussi le plus grand d'Europe. La purification est assurée par des plantes et non du chlore. Aux heures de grande affluence, l'accès se fait " par blocs " : chaque quart d'heure, tout le monde sort pour laisser la place à un nouveau groupe de nageurs. L'accès est gratuit, mais la location d'un casier pour y laisser ses affaires coûte 2 euros. Boekenbergpark, 88, Van Baurscheitlaan, à 2100 Deurne. www.antwerpen.be L'art en plein air a quelque chose de particulier. Le Middelheim, un musée de sculptures qui s'étend sur 30 hectares dans le parc Nachtegalen d'Anvers, en est un des plus beaux exemples. La collection consiste en 200 oeuvres sculpturales présentées à l'extérieur et une centaine d'autres exposées dans le pavillon Braem. On ne ratera pas la sculpture en béton évoquant un mur de tennis et signée Ann Veronica Janssens. Il est même possible de se procurer raquettes et balles sur place ! Juste derrière, le parc Den Brandt vaut lui aussi la promenade. 61, Middelheimlaan, à 2020 Anvers. www.middelheimmuseum.be Le ModeNatie, dans la Nationalestraat, à Anvers, c'est la promesse d'une journée bien remplie. On commencera par la visite du musée de la mode, où se tient jusqu'au 24 août prochain une superbe expo sur les différentes sortes de plumes utilisées en couture. On fera un détour, en bas de l'escalier, par la librairie Copyright(photo), qui collectionne depuis vingt-cinq ans les meilleures publications sur l'art, l'architecture, la mode et le design. On filera ensuite, par la porte d'à côté (mais dans le même bâtiment), à la boutique Renaissance, pour y acheter (ou y admirer !) une robe de Victoria Beckham ou un sac d'Alexandre Wang. Sans oublier de se sustenter au restaurant-bar de l'endroit, que les amateurs de cuisine italienne raffinée apprécieront certainement. ModeNatie, 28, Nationalestraat, à 2000 Anvers. www.momu.be, www.copyrightbookshop.be, www.resto-renaissance.be et www.princess.eu/renaissance Les bars à café conviviaux ne manquent pas à Anvers. On retiendra : le Tinsel, joliment aménagé dans le quartier sud, où l'on peut aussi prendre le petit-déjeuner ou luncher ; le Mokkakapot (photo), à Borgerhout, pour son nom et sa combinaison de bar, de bazar et de galerie ; ou encore le Kornél à Berchem, doublé d'un atelier de co-working où traîne toujours quelqu'un en train de dessiner ou de siroter un latté. L'idée : se déplacer de bar en bar sur un des vélos de ville, reconnaissables à leur couleur rouge. Tinsel, 40, Vlaamse kaai, à 2000 Anvers. www.tinsel.be Mokkakapot, 2, Sergeyselsstraat, à 2140 Borgerhout. www.mokkakapot.be Kornél, 1, Sint-Lambertusstraat, à 2600 Berchem. www.kornel.beC'était autrefois un village au nord d'Anvers, mais suite à l'extension du port tout autour, il ne reste plus qu'un petit noyau d'habitations à l'intérieur du fort Lillo. Outre les remparts de l'édifice militaire, le petit port de marée et les zones naturelles des environs, dont le Potpolder, méritent aussi la visite. Le lieu n'a plus de secrets pour les enfants puisque le village a servi de décor à la série Mega Mindy de Studio 100. Ce 30 juillet, le Hangar 19, au Plantinkaai, à Anvers, se transforme en Cinema Urbana. Les fauteuils traditionnels feront place à un grand tapis et une dune, avec en bonus une belle vue sur l'Escaut. Il n'est toutefois pas interdit d'emporter sa propre chaise pour la séance. Au programme : The Happy People Sessions, une série de films optimistes inaugurée par Hugo Cabret, de Matin Scorsese. Projection à 22 heures mais les portes s'ouvrent dès 20 heures. Entrée gratuite. Cinema Urbana, Hangar 19a, Plantinkaai, à 2000 Anvers. www.cinema-urbana.be Au centre de Malines, une passerelle flottante passe au-dessus de la rive gauche de la Dyle, du quai Haverwerf au jardin botanique. Dépaysant. http://toerisme.mechelen.be L'écrivain flamand Felix Timmermans a un jour écrit au sujet des vlaaikes de Lierre - une pâtisserie locale - qu'elles restent fraîches longtemps, mais que dès qu'elles sont exposées au soleil, " elles deviennent aussi dures que du béton armé, si bien qu'on ne saurait les briser au marteau ". Cette délicieuse spécialité de terroir, à base d'épices, est vendue par six boulangers agréés de la commune, dont Hendrickx J & A (130, Antwerpsestraat) et Verbeeck (240, Lispersteenweg). La liste complète des artisans labellisés se trouve sur le site Web de la ville. www.toerismelier.be A la belle saison, les Anversois profitent du soleil ou dégustent une cassolette de moules sur la plage Sainte-Anne. Pour s'y rendre, on peut emprunter le métro, mais ce serait passer à côté de l'impressionnant tunnel piéton qui relie la ville à la rive gauche du fleuve depuis les années 30. Un authentique escalator en bois plonge à 30 mètres sous terre. Il faut ensuite parcourir, à pied ou à vélo, 572 mètres pour rallier l'autre berge de l'Escaut. Sint-Jansvliet, à 2000 Anvers. Pour bien découvrir une ville, il faut commencer par ses fondations. Les voûtes, ponts et écluses que renferment les " ruien ", ces anciens canaux d'Anvers désormais ensevelis, sont les témoins d'un riche passé. La visite guidée dans les entrailles de la métropole nécessitera toutefois une combinaison et des bottes. 21, Suikerrui, à 2000 Anvers. www.visitantwerpen.be Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté, l'armée a construit un ponton sur l'Escaut, à Anvers, pour pouvoir ravitailler et évacuer rapidement la ville. Du 3 au 5 octobre prochain, les militaires installeront à nouveau un tel ouvrage d'art, mais pour la paix cette fois, pour symboliser l'union entre le présent, le passé et le futur. Soixante mille des cent mille tickets disponibles pour effectuer la traversée ont déjà été vendus. Réservations sur www.antwerpen14-18.be Ce fut l'un des premiers artistes abstraits de notre pays. Jozef Peeters habitait avec sa femme et ses deux enfants dans un petit appartement, qui lui servait aussi d'atelier, sur les quais anversois. Il y a peint, dans chaque pièce, des à-plats géométriques et a conçu ses propres meubles. Après sa mort en 1960, cette oeuvre d'art en trois dimensions a été conservée avec grand soin par sa fille Godelieve. En 2009, la Ville a pris le relais. Depuis l'année dernière, cette habitation unique en son genre est ouverte au public, mais seulement les premier et troisième samedis du mois pour les particuliers. 8, De Gerlachekaai, à 2000 Anvers. www.kmska.be Qui dit Anvers, dit mode. Mais comment la métropole s'est-elle fait cette réputation, et où se cachent les créateurs ? La nouvelle appli Fashion in Antwerp propose cinq promenades et un parcours " florilège " qui raconte l'histoire de la mode dans la localité, du XVIe siècle à nos jours. En prime, des petits films et des conseils d'initiés. Savez-vous quel est l'endroit préféré de Diane von Furstenberg dans les environs ? La Maison Rubens ! www.fashioninantwerp.be Prix : 2,69 euros. Pendant la Seconde Guerre mondiale, cette ancienne caserne de l'armée belge, située à Malines, a été utilisée par l'occupant allemand comme camp de transit pour déporter les détenus à Auschwitz. Aujourd'hui, on y trouve un mémorial, un musée et un centre de documentation sur l'Holocauste et les droits de l'homme. Marquants : un mur tapissé de milliers de portraits de déportés (photo) - les rares survivants ont le leur en couleurs - et un wagon restauré ayant servi dès 1943 à transporter les Juifs et les Tsiganes. 153, Goswin de Stassartstraat, à 2800 Malines. www.kazernedossin.eu Chaque année, la criée de Hoogstraten vend plus de 25 millions de kilos de fraises, les meilleures du monde à en croire les 300 entreprises familiales qui fournissent ces fruits. Il n'est même pas nécessaire de s'arrêter dans une épicerie ou un restaurant pour y goûter puisque des distributeurs (photo) sont installés le long de la route des fraises, qui part de l'église Sainte-Catherine et traverse les champs pour faire découvrir les plus beaux coins de la région. www.hoogstraten.eu Une visite à Malines doit se terminer à la brasserie Het Anker, dans l'ancienne infirmerie du béguinage médiéval. On y brasse treize bières, dont les fameuses Gouden Carolus, Lucifer et Maneblusser. L'institution propose également de délicieux plats pour accompagner ces breuvages. Un coup de coeur : les carbonnades flamandes à la Gouden Carolus Classic. 49, Guido Gezellelaan, à 2800 Malines. www.hetanker.be PAR ELLEN DE WOLF / PHOTOS : WOUTER VAN VAERENBERGH