C'est formidable : vous vous aimez. Mais voilà qu'un beau jour, vous ne supportez plus ce " détail ", chez l'autre ou chez vous : comment confesser cette évidence qui va inévitablement blesser votre moitié ? Dans ce domaine, il y a les partisans de la transparence absolue et ceux du petit jardin secret entretenu. Mais commençons par le début : toutes les vérités sont-elles bonnes à sortir de l'ombre ? " Non, répond Catherine Mainguet, psychothérapeute familiale. Lorsqu'on est jeune, on est dans cet idéal de tout confier à l'autre, de ne rien lui cacher. Mais avec la maturité, on apprend que tout n'est pas bon à dire. " Sophie Mercier, conseillère conjugale et familiale, partage cet avis : " Il y a pas mal de choses que l'on doit garder pour soi, que l'autre n'est pas en mesure de comprendre ou qu'il est préférable de cultiver en solo. Etre un couple, ce n'est pas se fondre en un seul individu. Les personnes qui rêvent de cela recherchent sans doute l'état de grâce du lien nourrisson-mère, que nous avons tous perdu. "
...