Miss Liberté ne méritait-elle pas quelques coupes de champagne pour fêter en beauté ses 120 ans, ce 28 octobre? En prélude à cet anniversaire, Moët & Chandon a levé son verre à la très icônique statue éclairant le monde. Un mois, jour pour jour, avant les commémorations officielles, 600 invités triés sur le volet ont répondu à l'invitation de la célèbre maison de champagne française à découvrir " Be Fabulous ", sa nouvelle campagne de pub, déjà déclinée dans la presse magazine aux Etats-Unis.
...

Miss Liberté ne méritait-elle pas quelques coupes de champagne pour fêter en beauté ses 120 ans, ce 28 octobre? En prélude à cet anniversaire, Moët & Chandon a levé son verre à la très icônique statue éclairant le monde. Un mois, jour pour jour, avant les commémorations officielles, 600 invités triés sur le volet ont répondu à l'invitation de la célèbre maison de champagne française à découvrir " Be Fabulous ", sa nouvelle campagne de pub, déjà déclinée dans la presse magazine aux Etats-Unis. Le 28 septembre dernier, par une douce mais quelque peu venteuse soirée d'automne, tout ce que New York compte de frimousses bien faites, de longues gambettes et de costumes sombres s'est pressé à l'embarcadère des ferrys de Battery Park, dans le sud de Manhattan. Dans le lointain, la statue de la Liberté revêtait ses habits de fête. En route pour la rejoindre, les happy fews ont capturé ce moment magique sur leurs téléphones portables, tandis que les cheveux fins, les jupes de crêpes et les robes légères flottaient joyeusement au vent. Les convives ont été accueillis par une coupe de champagne Moët & Chandon White Star, dont la bouteille relookée est maintenant incrustée de petites étoiles scintillantes. La directrice du parc de Liberty Island a rendu un hommage émouvant à la " fascinante £uvre d'art " offerte par la France et inaugurée le 28 octobre 1886. Signée du sculpteur français Bartholdi, cette grande dame de 125 tonnes fait toujours figure de symbole dans une Amérique blessée au c£ur et dans un contexte politique international tendu. Quant à Frédéric Cuménal, le président de Moët & Chandon, il a souhaité rapprocher le Vieux et le Nouveau Mondes, comme au temps de l'inauguration. D'autres événements " Be Fabulous " devraient réunir prochainement la scène glamour aux quatre coins de la planète. Mais à New York, les invités, qui comptaient parmi eux les très stars Elizabeth Hurley, Sean Lennon, Ines Rivero, Elsa Pataky et une foule de tops, ont, eux, pu admirer la silhouette de la statue de la Liberté transformée en féerie de lumière et de scintillements. Tout ce beau monde s'est ensuite dirigé vers un " lounge " très trendy, dressé pour l'occasion sous des tentes transparentes avec vues sur le contour illuminé et toujours aussi hypnotisant de Manhattan. Là, réchauffés par un buffet et des bouteilles miniatures de White Star, les 600 privilégiés ont poursuivi la soirée sur des airs des DJ new-yorkais The MisShapes et français VJ Marilor. Un feu d'artifice a couronné cette fabuleuse soirée, alors que les flashs des photographes crépitaient devant la mise en scène très photogénique. Elodie Perrodil