Carnet d'adresses en page 153.
...

Carnet d'adresses en page 153.Cela ne fait aucun doute : on entendra parler de ce couteau au profil de serpette qu'Alain Passard a dessiné pour Christofle. Avec une fourchette effilée, il compose le duo du couvert à légumes estampillé au nom du 3-étoiles parisien. La source d'inspiration ? La fourche à deux dents et la serpette utilisées par le grand chef dans son potager de l'Eure, qu'il quitte tous les matins pour rejoindre son QG parisien, emportant ainsi sa récolte toute de fraîcheur. " Avec son profil, confie Alain Passard, la fourche me fait penser à deux doigts de fée précis... Ils approcheront avec agilité la résille fine d'un gratin d'oignon ou se perdront dans les mailles d'un Darphin de pommes de terre. " Alain Ducasse avait déjà choisi du bleu pour la vaisselle de ses desserts au restaurant Louis XV de Monaco, celui classique d'un Limoges. En optant aujourd'hui pour le bleu du céramiste belge Piet Stockmans, il fait le pari de la modernité. " J'ai acheté voici sept ou huit ans une de ses pièces à New York. Je me suis dit qu'un jour je travaillerais avec lui. " Il y a quelques mois, Ducasse a invité Stockmans au Louis XV... Le pâtissier maison - Olivier Berger - a fait le reste, en comblant l'artiste de délices sucrés. Deux douzaines de pièces différentes sont ainsi nées dont certaines ont tout spécialement été créées pour un seul dessert, comme le Louis XV, un inoubliable gâteau au chocolat. Sébastien Bras, le fils et bras droit de Michel Bras a appris à aiguiser ses couteaux avec son grand-père forgeron. Lui et son père conservent d'ailleurs précieusement tous ceux qu'ils ont utilisés des années durant. C'est de cette " mémoire " qu'ils se sont servis lorsque Koji Endo, qui préside l'entreprise familiale KAI installée à Seki, le berceau du sabre japonais, leur a demandé de dessiner des couteaux de cuisine haut de gamme. La gamme de huit couteaux griffée Michel Bras (sept de cuisine et un de table) séduit par la pureté de sa ligne et l'efficacité de son propos. " Nous avons travaillé sur plus de 200 prototypes, explique Michel Bras. Nous avons eu le luxe de tout pouvoir superviser, jusqu'au graphisme du fourreau ou au type de pierre à aiguiser. "Imaginez une photo macroscopique d'une espuma (une écume) de Ferrán Adrià imprimée sur un set de table en coton. Voici un des musts de la première collection de linge de maison signée du génial chef catalan. Intitulée " Ferrán Adrià by Armand Basi ", elle comprend cinq lignes aux motifs différents, toutes inspirées par l'univers d'El Bulli. Tous ces motifs sont déclinés sur des nappes, des serviettes, des sets et des chemins de table mais aussi sur des chemises et tee-shirts. " A l'avenir, nous travaillerons sur chaque nouvelle collection à partir du mois d'octobre, souligne Ferrán Adrià. Elle exprimera ainsi le millésime que nous venons de vivre au restaurant. "Texte et photos : Jean-Pierre Gabriel