" Certaines féministes (intégristes) exigent aujourd'hui qu'on arrête de diffuser les vieux Disney ! ", lis-je sur Internet, entre mon premier café et une décapitation de chaton angora (je suis féministe intégriste, j'ai des loisirs horribles, voyez-vous). Cette étude américaine qui questionne les représentations véhiculées par les dessins animés a, comme prévu, provoqué des réactions parfaitement modérées. Tout cette inform...