Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin vers 9 h 45 dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).
...

Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin vers 9 h 45 dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).Tremblez, chiens, chats et canaris ! Papero débarque à la maison et pourrait bien, à terme, sonner le glas de tous les animaux domestiques. Papequoi ? Papero avec un ro comme dans robot. C'est le fer de lance technologique du groupe japonais d'électronique NEC et il concentre, à lui seul, tout le savoir-faire nippon en la matière ( www.nec.com). Certes, l'invention n'est pas neuve (la toute première version robotisée remonte déjà à l'année 1997), mais le modèle 2005 présenté récemment à Tokyo est tout bonnement époustouflant. L'air de rien, ce tas de ferraille intelligent est capable de communiquer avec l'être humain (il peut comprendre plus de 600 phrases et en prononcer pas moins de 3 000), de se déplacer, de différencier les couleurs, de lire les caractères manuscrits et même de reconnaître le visage de ses compagnons familiers. Pour quoi faire ? Pour amuser la galerie (c'est déjà ça), mais surtout pour rendre service aux individus débordés que nous sommes. D'ailleurs son petit frère Childcare Papero a été spécifiquement conçu dans cette optique. Comme la première partie anglophone de son nom l'indique, ce cyber-baby-sitter a en effet reçu la délicate mission de divertir les enfants et de veiller attentivement sur eux. Concrètement, ce robot rigolo peut réellement compter ses ouailles, les faire participer à des jeux de réflexion et rassurer leurs parents absents grâce à ses yeux-caméras doublés d'une connexion Internet. Ainsi, papa reçoit, en temps réel, les informations visuelles de cette drôle de nounou sur son ordinateur portable, tandis que maman admire son petit sur l'écran couleur de son téléphone nouvelle génération. Bien sûr, les détracteurs crient déjà au scandale, aiguisant leurs arguments qui vont de la toute-puissance de la technologie " Big Brother " au laxisme de parents qui sont de moins en moins proches de leurs enfants. Mais au-delà de ces préoccupations fondées, force est de constater que nous entrons bel et bien dans une nouvelle ère sociologique truffée d'intelligence artificielle. Gadget ou pas, le Childcare Papero annonce d'ores et déjà une façon inédite d'aborder la vie au foyer. Sans parler ici de la future maison numérique qui pointe elle aussi le bout de son nez (et qui glorifiera un électroménager superintelligent et révolutionnaire pour nous), ce genre de robot est en effet annonciateur de nouveaux réflexes comportementaux. Car beaucoup plus qu'un simple jouet, le babysitter Papero est surtout un compagnon. Electronique, certes, mais compagnon quand même. Le Japon l'a bien compris et met aujourd'hui un point d'honneur à développer cette technologie pour affronter au mieux le vieillissement de sa population et, donc, toute la problématique de la solitude et de l'assistance aux personnes âgées. Grâce à ses performances technologiques, le robot utilitaire pourra, à très court terme, jouer le rôle de téléphoniste, de domestique, d'assistant médical ou encore d'agent de sécurité. Intelligent, il pourra même gérer les systèmes domotiques de la maison et appeler le plombier le cas échéant. Et le médecin si son maître ne va pas bien. Il sera docile, aimable et prévenant. Il ne perdra pas ses poils, ne griffera pas le canapé et ne devra pas être nourri. L'animal idéal, quoi ! Pauvres chiens, chats et canaris... Frédéric Brébant