Mêlant souvenirs réels et imagination pure, Isabelle Carré retourne dans la maison de son enfance. " J'asp...

Mêlant souvenirs réels et imagination pure, Isabelle Carré retourne dans la maison de son enfance. " J'aspirais à un livre au goût de chocolat blanc, de parfum maternel et de singularité. " Elle réalise très tôt que son foyer n'est pas comme les autres. " Mes parents m'ont transmis une éducation artistique ", mais ils cachent des blessures et des ombres silencieuses. " Mon roman désire désépaissir le mystère des adultes. La famille représente le lieu où l'on se réchauffe. Sa richesse m'a appris la multiplicité des êtres. "