Epoustouflant ! Le 4 juillet dernier, à Turin, pour la sortie de sa nouvelle Cinquecento, Fiat a présenté un supershow réunissant près de 10 000 VIP et 1 200 journalistes du monde entier. Une date emblématique pour la petite voiture, née un 4 juillet 1957, et dont l'anniversaire signe la consécration de Fiat flirtant, depuis trois ans, avec le succès commercial. Au point que la marque connaît désormais en Italie un véritable engouement, proche de l'adoration. Preuve de cette vénération : ses aficionados n'hésitent plus à porter fièrement les sweats ou baskets s...

Epoustouflant ! Le 4 juillet dernier, à Turin, pour la sortie de sa nouvelle Cinquecento, Fiat a présenté un supershow réunissant près de 10 000 VIP et 1 200 journalistes du monde entier. Une date emblématique pour la petite voiture, née un 4 juillet 1957, et dont l'anniversaire signe la consécration de Fiat flirtant, depuis trois ans, avec le succès commercial. Au point que la marque connaît désormais en Italie un véritable engouement, proche de l'adoration. Preuve de cette vénération : ses aficionados n'hésitent plus à porter fièrement les sweats ou baskets siglés Fiat. Un acte devenu même hautement fashion pour toute la jeunesse italienne. Il faudra cependant attendre janvier 2008 et le lancement de la Cinquecento au Salon de l'Automobile de Bruxelles pour voir si cette fièvre très italienne saisira la Belgique... Fiat et l'Italie. L'Italie et Fiat. " Quand Fiat va bien, l'Italie va bien ", a affirmé Luca Di Meo, le très charismatique directeur de Fiat, lors de la présentation de la 500. Arborant lui-même un sweat siglé Fiat, il annonçait fièrement que cette jolie 500 est le " symbole du renouveau " de Fiat. Derrière cette extraordinaire résurrection de la Cinquecento, il ne faudrait cependant pas oublier la participation de deux jeunes héritiers de Giovanni Agnelli : ses petit-fils John et Lapo Elkann. Plus mesuré et moins médiatisé, John est aujourd'hui vice-président du groupe Fiat tandis que le créatif et très intuitif Lapo a véritablement poussé les instances dirigeantes à ressusciter la Cinquecento tout en élaborant, en parallèle, des produits marketing appelés, selon lui, à devenir des objets " désirables et cultes ". A son actif, ont été ainsi signés de nombreux accords dont ceux avec T-Logic pour le lancement d'une gamme électronique comme des MP3, des caméras mais aussi avec Ikea qui fournit désormais les meubles des nouveaux show-rooms. La Fiat 500, un objet de désir. Avec sa bonne bouille arrondie, la Cinquecento 2007 diffuse sans conteste un fort parfum de nostalgie... Mais elle regorge de technologie, dispose d'une nouvelle carrosserie et a été légèrement allongée. L'ingéniosité de Fiat pour susciter le buzz a été, entre autres, d'ouvrir, voici quelques mois, un site sur lequel pas moins de 3 millions d'amoureux de belles voitures ont pu exprimer leur vision de la future 500. Résultat : chauffées par cette campagne originale, à l'ouverture des premières commandes, près de 10 000 personnes se sont portées acquéreurs d'une Cinquecento en 8 heures pour une production de 60 000 unités annuelles (60 000 autres véhicules sont destinés à l'exportation). Un objectif de vente raisonnable pour une marque destinée, selon Sergio Marchionne, l'administrateur délégué de Fiat, à se positionner comme " l'Apple de l'automobile avec une 500 considérée comme leur iPod "... Chantal Piret