On la dit mystérieuse... L'aura de l'impératrice du cinéma chinois tient autant au magnétisme qu'elle dégage, nimbée dans une jupe de dentelle noire sur talons aiguilles, qu'à la distance qu'impose le fait qu'elle ne parle toujours pas anglais, malgré ses récents tournages à Hollywood. Dans l'intervalle, on scrute son visage de madone extrême-orientale, chevelure auburn ramassée en chignon et maquillage insoupçonnable.
...

On la dit mystérieuse... L'aura de l'impératrice du cinéma chinois tient autant au magnétisme qu'elle dégage, nimbée dans une jupe de dentelle noire sur talons aiguilles, qu'à la distance qu'impose le fait qu'elle ne parle toujours pas anglais, malgré ses récents tournages à Hollywood. Dans l'intervalle, on scrute son visage de madone extrême-orientale, chevelure auburn ramassée en chignon et maquillage insoupçonnable. Votre jardin secret ? * A la maison, j'ai aménagé une petite chambre secrète, comme un temple intime, où j'aime me recueillir en solitaire. Chez moi, on dit aussi : si tu demandes quelque chose à une puissance supérieure et que tu es exaucé, retourne à l'endroit précis où tu as prié et refais une demande. Pour ma part, je suis fidèle à un lieu près de la maison de mes parents, la montagne aux Mille Bouddhas. C'est une petite colline dans la province du Shandong. Votre objet fétiche ? * Une matière plutôt. Je suis folle de Lalique, ce cristal made in France. J'ai surtout des vases et de la verrerie, mais j'apprécie beaucoup les pièces anciennes de René Lalique. Une autre passion ? * Je suis une collectionneuse quasi obsessionnelle de petits cochons en porcelaine. Vos passe-temps favoris ? * Le badminton me défoule, mais il m'arrive aussi de jouer au billard, quand je suis chez moi, à Hongkong. Votre acteur favori ? * Robert De Niro. C'est mon héros ! Je l'ai adoré dans " Le Parrain ", dans " Heat ", dans " Les Affranchis "... C'est l'acteur que j'admire le plus avec Al Pacino. Pour ou contre le féminisme ? * Je ne milite pas pour la force dans le couple, mais pour l'égalité entre hommes et femmes. Dans la société comme en privé. Malheureusement, c'est encore de la théorie dans beaucoup de cas. Socialement, les hommes supportent généralement mal que leur femme brille plus qu'eux ! Et ces m£urs ne vont pas changer en un instant. Mais, souvent, les femmes prennent le pouvoir invisible, dans l'intimité de la famille. Elles commencent à rétablir l'équilibre... Qui vous habille ? * Je suis fidèle à Alaïa car j'aime sa vision de la féminité, précieuse et en même temps extrêmement simple. Et je suis, comme lui, une inconditionnelle du noir ! Vos secrets de beauté ? * Je suis l'égérie de L'Oréal. J'aime me maquiller très peu, très purement. Un voile de blush, du mascara, un peu de khôl et de gloss. Et je n'utilise jamais de parfum. On m'a dit, et j'en suis persuadée, que la peau des Asiatiques dégage une odeur particulière, fraîche, presque une fragrance de thé. Alors je plaide pour cette beauté au naturel ! De la même manière, je me soigne le plus possible selon les préceptes naturels de la médecine chinoise traditionnelle, à base de plantes. Propos recueillis par Katell Pouliquen