Quand on demande aux Hongkongais si leur ville a changé durant ces dix dernières années, ils vous regardent avec stupéfaction et vous répondent - vigoureusement et énergiquement - par la négative. Pour eux, Hong Kong demeure cet indiscutable centre de la finance ; une cité cosmopolite animée par quelque 7 millions d'habitants et à l'activité toujours trépidante. Central, le quartier où naquit la ville en 1840, est aujourd'hui encore la Mecque des affaires, accueillant les grands hôtels internationaux lovés au c£ur d'une forêt de gratte-ciel, dont les silhouettes rivalisent d'originalité. Territoire gagné sur les eaux du port, il s'agit d'une des parcelles de terre dont la valeur immobilière figure parmi les plus élevées au monde. Héritage britannique oblige, le cocktail Orient et Occident est toujours très sensible dans la cité, qui ici verse dans le modernisme absolu et là préserve la véritable tradition chinoise. Ainsi, le Victoria Park accueille toujours et cela tôt le matin des adeptes du tai-chi venant recentrer leur énergie avant de s'enfermer dans leur bureau hypermoderne fait de verre et d'acier tandis que d'autres s'empressent de s'offrir une bouffée d'oxygène pur dans des bars spécialement équipés à cet effet. Autre exemple de la tradition chinoise, les adeptes du feng shui restent de fervent...

Quand on demande aux Hongkongais si leur ville a changé durant ces dix dernières années, ils vous regardent avec stupéfaction et vous répondent - vigoureusement et énergiquement - par la négative. Pour eux, Hong Kong demeure cet indiscutable centre de la finance ; une cité cosmopolite animée par quelque 7 millions d'habitants et à l'activité toujours trépidante. Central, le quartier où naquit la ville en 1840, est aujourd'hui encore la Mecque des affaires, accueillant les grands hôtels internationaux lovés au c£ur d'une forêt de gratte-ciel, dont les silhouettes rivalisent d'originalité. Territoire gagné sur les eaux du port, il s'agit d'une des parcelles de terre dont la valeur immobilière figure parmi les plus élevées au monde. Héritage britannique oblige, le cocktail Orient et Occident est toujours très sensible dans la cité, qui ici verse dans le modernisme absolu et là préserve la véritable tradition chinoise. Ainsi, le Victoria Park accueille toujours et cela tôt le matin des adeptes du tai-chi venant recentrer leur énergie avant de s'enfermer dans leur bureau hypermoderne fait de verre et d'acier tandis que d'autres s'empressent de s'offrir une bouffée d'oxygène pur dans des bars spécialement équipés à cet effet. Autre exemple de la tradition chinoise, les adeptes du feng shui restent de fervents adeptes des marchés aux oiseaux et aux poissons, situés du côté du quartier de Mong Kok, où ils peuvent toujours s'approvisionner pour décorer leurs appartements contemporains. La ville, elle-même, fut d'ailleurs partiellement édifiée selon les principes du feng shui, cet art de vivre visant à harmoniser l'énergie d'un lieu. Ainsi, le célèbre hôtel Mandarin voit ses portes placées de manière à former un angle avec la rue, afin de rendre l'accès difficile aux mauvais esprits. Le centre commercial Ocean Centre étant quant à lui construit en forme de " U " afin d'attirer l'argent et la chance ! Ce contraste culturel, typiquement hongkongais, voit ainsi des boutiques hyperbranchées comme Shangaï Tang ou Omm côtoyer d'anciennes herboristeries vendant toujours de la poudre de perle, du musc de serpent ou du bois de cerf, employés dans la pharmacopée traditionnelle chinoise. Véritable lien entre les quartiers de Central et de SoHo (abréviation de South of Hollywood Road), un Escalator de 800 mètres (qui serait le plus long du monde) surplombe la Stanley Street et ses magasins de matériel photo pratiquant des prix des plus attractifs. Il traverse également le Mid-Level animé par des disco-bars et restos hype. Midi et soir, ce quartier connaît une animation importante : envahi par les businessmen à la recherche d'un restaurant et pris d'assaut par la jeunesse dès le début de soirée. Le périmètre situé entre les rues d'Aguilar et de Lan Kwai Fong, fait également partie des hauts lieux de la vie nocturne d'Hong Kong. Les clubs Kee, Volar et Dragon Eye, ainsi que les bars Lux et Fong accueillent expatriés et Hongkongais branchés dès les premières heures de la nuit. Si l'effervescence de ce quartier vous donne le tournis et que vous recherchez plus de sérénité, rendez-vous au Peak-View, accessible en tram, et où une vue plongeante et féerique sur la ville s'offre à vous. Sur l'autre versant, la nature reprend ses droits, entre collines boisées, villages et plages. Car Hong Kong " la turbulente " compte pas moins de 23 parcs nationaux occupant 40 % de sa superficie totale. A la recherche d'un shopping branché et haut de gamme ? Le must : à l'est de Central, à Causeway Bay, où sont amarrés des centaines de yachts de luxe, se sont installés plusieurs designers chinois ainsi que les principales marques internationales. Parmi celles-ci citons Ruby Li et SPY Henry Lau, deux noms particulièrement en vogue actuellement. Tout aussi branché : s'offrir un accessoire ou un objet design chez GOD, " vivre mieux " en phonétique cantonaise. A quelques pas de là, les rues bordant Times Square, sillonnées par des trams à impériale, sont envahies, du matin jusqu'à la tombée du jour, par les férus de lèche-vitrine. En empruntant le métro ou le très old fashion ferry qui traverse la baie Victoria, on accède à l'île de Kowloon, avec son quartier commerçant de Tsim Sha Tsui dominé par le célèbre hôtel Peninsula où les clients peuvent, luxe suprême, être déposés en hélicoptère. Kowloon (en cantonnais " gau lung " : " neuf dragons ") est l'un des quartiers les plus densément peuplés au monde ! Depuis l'avenue qui borde le front de mer, la vue embrasse tout Hong Kong et son rempart de buildings hypermodernes. Situé sur la corniche, le HK Museum of Art expose non seulement des antiquités chinoises et des documents historiques mais également des £uvres d'art contemporaines et abrite des expositions temporaires d'artistes asiatiques et internationaux. A Nathan Road, plusieurs tailleurs (Sam's étant l'un des plus réputés) vous confectionneront des vêtements sur mesure dans des tissus magnifiques. Au c£ur du centre commercial Miramar et dans l'outlet situé au sous-sol se côtoient les plus belles marques internationales... de 30 à 70 % moins chers qu'en Europe. Pour retrouver l'esprit vintage : tout proches, le petit centre commercial de Berveley, ainsi que celui de Grandville, peu connus des non-initiés, permettent de se constituer une garde-robe originale à des prix défiants toute concurrence ! Par ailleurs, beaucoup de Hongkongais aiment se rendre, sinon habiter, sur les îles voisines comme Lamma pour échapper à l'agitation du centre-ville. D'autres s'évadent dès le week-end à Repulse Bay. Ancien haut lieu de divertissement, l'élite hongkongaise venait y prendre son thé very british au Repulse Bay Hotel. Cet ancien édifice colonial des années 1920 figurait jadis parmi les meilleures adresses d'Asie. Aujourd'hui démoli, il a fait place à un bâtiment à l'architecture étonnante, caractérisée par une ouverture carrée au c£ur même de l'édifice. Cette fenêtre sur la mer, permettant ainsi, selon le spécialiste feng shui consulté par l'architecte, au dragon vivant dans la colline voisine, de venir se désaltérer dans la baie ! Autre lieu incontournable de l'île : Deep Water Bay, l'une des plus belles plages. Villas et appartements splendides, ainsi que le HK Golf Club réservé à la haute société, les bordent. A quelques encablures de là, l'île d'Aberdeen, autrefois repère de pirates et contrebandiers, est aujourd'hui célèbre pour ses restaurants flottants où sont proposés cuisines chinoise et fusion alimentées de poissons frais apportés quotidiennement par les pêcheurs locaux. Texte et photos : Sandra Evrard Hong Kong en pratique, page 140.