FONCTIONNAIRE EUROPÉENNE

" Jusqu'à mon divorce il y a huit ans, évoque Joëlle Hirn, un demi-siècle dans quelques jours, ma vie sociale était plutôt limitée. Nous habitions à la campagne, à 30 km de Bruxelles, nos activités étaient assez traditionnelles : dîners entre amis, peu de sorties... Quand nous rentrions à la maison le soir, nous n'avions plus le courage de ressortir. Au fond, j'étais un peu frustrée. Après notre séparation, j'ai très vite retissé un large cercle d'amis et je me suis installée en ville. Aujourd'hui, il n'y a aucune limite. Dès que l'envie me prend, je sors boire un ve...