Un mois avant les fêtes de Noël, j'ai l'imagination " festive ". Je me réjouis à l'idée de voir ma famille, je pense au menu que je vais concocter, aux recettes qu'il faut absolument que je teste pour être décontractée le jour J : minigaufres de pommes de terre au saumon, huîtres chaudes au champagne, velouté de topinambours aux copeaux de pancetta, foie gras poêlé et son chutney de pommes, chapon en croûte de sel... Miam ! Je pense aux cadeaux que j'ai envie d'offrir, aux petits jeux qui jalonneront la soirée (parce qu'il est hors de question que ce soit bana...

Un mois avant les fêtes de Noël, j'ai l'imagination " festive ". Je me réjouis à l'idée de voir ma famille, je pense au menu que je vais concocter, aux recettes qu'il faut absolument que je teste pour être décontractée le jour J : minigaufres de pommes de terre au saumon, huîtres chaudes au champagne, velouté de topinambours aux copeaux de pancetta, foie gras poêlé et son chutney de pommes, chapon en croûte de sel... Miam ! Je pense aux cadeaux que j'ai envie d'offrir, aux petits jeux qui jalonneront la soirée (parce qu'il est hors de question que ce soit banal) ! Tout va être parfait et chaleureux. Le feu de bois crépitera dans la cheminée... Tiens j'ai pas de cheminée... Le 23 décembre, à 18 heures, je suis en pantalon " pilou pilou ", le sapin n'est toujours pas décoré et les plats pas du tout testés : les huîtres au champagne deviennent huîtres et sa coupe de champagne, le chapon en croûte de sel devient croûte de chapon et son gros sel, les minigaufres de pommes de terre au saumon deviennent blinis au saumon... le foie gras poêlé... alors là aucune idée. Le temps a passé beaucoup trop vite ces dernières semaines et je n'ai rien vu venir ! Ça ne se passe jamais comme je l'imagine. Ce qui me rassure, c'est que je ne suis pas la seule dans cette situation ! Je lis beaucoup trop de revues, avec ces femmes super bien coiffées et bien habillées devant une magnifique table dressée avec goût et originalité, à l'arrière, un énnnoooorme sapin qui ne perd jamais ses épines et pas de chat pour faire tomber les boules super fragiles. À côté du sapin, il y a la famille souriante (trop) et des ados de 13 ans heureux d'être là, avec un pantalon remonté jusqu'à la taille (dingue), si joviaux et ce, même si leurs petites copines ne sont pas là parce qu'on estime qu'ils sont encore trop jeunes ! Tout le monde est heureux de passer ce magnifique moment en famille, grand-papa ne pique pas du nez à 22 h 30 juste avant le bûche ! Quant à moi, je n'ai qu'une envie : manger un truc vite fait devant la télé en regardant une bonne série... Par contre, s'il y a bien une date où je suis organisée, c'est le jour de l'an. Pas de fête pour moi, pas d'angoisse quant au choix de la soirée ou de l'organisation : JE JOUE AU THÉÂTRE. Je fais ça depuis pas mal d'années et j'adore ! ! ! Ce qui me plaît, c'est que la salle soit remplie et que les spectateurs soient sur la même longueur d'onde... Cette année je suis au théâtre du Parc, à Bruxelles, le 31 et si vous faites partie du public, après le spectacle j'ai une petite surprise pour vous... c'est... chuuuuut secret ! Bonne année à toutes et à tous. Je vous dis gros bisous et à l'année prochaine ;-) (*) Tous les 15 jours, l'humoriste Virginie Hocq nous livre sa chronique de petits faits saillants. Retrouvez les chroniques de Virginie Hocq sur www.levifweekend.be