Il est des vies de roman pétries d'aventures presque trop belles et trop tristes à la fois pour être vraies. Celle de Gabrielle Chanel est de celles-là, ses ami(e)s, ses amants, ses goûts tranchés frisant l'obsession, ses superstitions même ne cessant d'ailleurs d'inspirer la maison éponyme. La pianiste Misia, née Godebska, devenue Natanson, Edwards puis Sert propulsa littéralement Coco dans une autre dimension. Une rencontre pivot qui méritait bien qu'on lui consacre un parfum. Ce jus merveilleusement poudré - le 15e Exclusif, du nom de ces fragrances d'exception vendues seulement dans les boutiques de la griffe - raconte l'effervescence des coulisses de l'Opéra Garnier, à Paris, sous le règne des Ballets russes, le bois des parquets qui craque, l'odeur de violette des fards d'antan et la douceur duveteuse du velours grenat du lourd rideau de scène. Ce lieu magique, Olivier Polge le...