On vous dit " nostalgique de l'enfance "...

Si la nostalgie signifie regretter son enfance, ce n'est pas le cas. Il me reste tout de mon enfance, mais je suis du côté de la mélancolie.
...

Si la nostalgie signifie regretter son enfance, ce n'est pas le cas. Il me reste tout de mon enfance, mais je suis du côté de la mélancolie. Que vous ont transmis vos parents ? Une atmosphère globale, une tournure d'esprit qui alimente mon spectacle Memory. Mon père (l'écrivain Philippe Delerm) a l'art de relever des choses anecdotiques, tout comme Léonard, héros de mon livre-CD pour enfants. Barbara, Michel Berger ou William Sheller. Ils m'ont donné envie d'apprendre le piano vers 16 ans. Cet instrument magique offre une telle variation de possibles. Créer un spectacle est si fort. Il y a de chouettes moments sur scène, mais c'est fugace. Toutes les formes artistiques donnent un angle de vue personnel et subjectif. Le nombrilisme est connoté négativement, or on ne ressemble qu'à soi. Je ne crois qu'au style qui nous distingue. Memory intègre des chansons inédites à de la vidéo. Peu importe les mots, il faut que ça sorte ! Tout est parti du titre, Léonarda une sensibilité de gauche. Je trouvais ça marrant. C'était joyeux et simple à fabriquer. C'est un rapport aux choses, une inefficacité, un mal de vivre dans le présent. J'ai toujours été de gauche, mais je ne soutiens aucun candidat. Ce livre personnel fait sourire mes parents. Mon grand-père maternel, dont je suis très proche. Farfelu, original et drôle, ce comptable rigoureux est capable de faire le fou-fou (rires).Un père taiseux. Ce livre parle d'ailleurs des difficultés à expliquer les choses. Les adultes et les enfants n'ont pas la même vision des choses, ça pose des problèmes de compréhension. J'aime la complicité sans parole. La photographie, digne de l'art du muet. Je signe un livre de photographies sur la fête foraine ( Probablement, aux éditions du Seuil), qui incarne un monde joyeux. Parfois, je me sens à l'étroit dans la chanson. Or j'aime réveiller les émotions des gens. On doit un peu l'être pour faire ce métier. Inutile de mettre un pansement, l'hypersensibilité n'est pas à guérir ! Léonard a une sensibilité de gauche, par Vincent Delerm & Blanca Gómez, Actes Sud Junior, 48 pages + CD. Le spectacle Memory sera le 26 avril prochain à Wolubilis, 1, Cours Paul Henri Spaak, à 1200 Bruxelles. Tél. : 02 761 60 29. KERENN ELKAÏMJ'AIME LA COMPLICITÉ SANS PAROLE.