Agé aujourd'hui de 33 ans, Moustafa Mouzouri a débuté dans le métier, comme tant d'autres, en faisant la plonge. C'était au club-house du Tennis Club " La Palestre ", à Ottignies-Louvain-la-Neuve, là où se retrouve aujourd'hui l'école de tennis Just in Team de notre Justine nationale. Originaire du Brabant wallon, on le retrouve plus tard, après ses études hôtelières, au Château de Limelette. A la fois hôtel, restaurant gastronomique et centre de séminaires, cet établissem...

Agé aujourd'hui de 33 ans, Moustafa Mouzouri a débuté dans le métier, comme tant d'autres, en faisant la plonge. C'était au club-house du Tennis Club " La Palestre ", à Ottignies-Louvain-la-Neuve, là où se retrouve aujourd'hui l'école de tennis Just in Team de notre Justine nationale. Originaire du Brabant wallon, on le retrouve plus tard, après ses études hôtelières, au Château de Limelette. A la fois hôtel, restaurant gastronomique et centre de séminaires, cet établissement abrite aussi un centre Thalgo. C'est là que Moustafa rencontre Paulette Pourtois. Cette diététicienne renommée organise des semaines de cure basées sur l'alimentation. Elle trouve dans notre jeune cuisinier un interlocuteur curieux qu'elle initie à la composition de ses menus. Après neuf années passées à Limelette et une année comme cuisinier privé, Moustafa Mouzouri lance son affaire dans le quartier bruxellois du Cinquantenaire. La Fleur d'Oranger est une jolie référence parfumée à ses origines marocaines. " Au début, explique Moustafa, j'aurais aimé me concentrer sur les menus santé, sur ce que j'avais pratiqué avec Paulette Pourtois. Mais, même si je puis compter sur une clientèle régulière, ce type de demande n'est pas encore assez soutenue. " D'abord conçue comme un service traiteur, La Fleur d'Oranger a changé de formule tout récemment. On peut désormais y déguster sur place, dans la salle de restaurant fraîchement aménagée, une petite carte de spécialités dont, entre autres, les différentes préparations qui sont exposées dans le comptoir frigo. Quelques recettes attirent l'attention, comme le poulet à la coriandre ou les crêpes farcies aux jeunes légumes. Il y a aussi les incontournables plats maison, comme les pastillas de poulet ou de viande. " C'est l'influence de la cuisine de ma mère, confie le chef. Elle m'a transmis sa connaissance des épices de chez nous. J'interprète les recettes de mon enfance, en essayant de les alléger en leur donnant des touches de fraîcheur. " Fraîcheur, c'est bien le mot clé de la cuisine de Moustafa... la légèreté en plus. 85, rue des Aduatiques, à 1040 Bruxelles. Tél. : 02 733 25 00. Traiteur ouvert du mardi au samedi de 10 à 19 heures et le dimanche de 10 à 14 heures (réouverture ce 20 août). Restaurant ouvert le midi du mardi au samedi. A partir de la mi-septembre, également les vendredi et samedi soirs. Reportage : Jean-Pierre Gabriel