A la tête d'un label de cosmétiques qui cherche à " ritualiser " les routines de beauté et qui ouvre régulièrement, de par le monde, de nouvelles boutiques aux allures de cocon zen, Raymond Cloosterman semblait tout disposé à pratiquer le yoga. Pourtant, l'homme n'a découvert que récemment cette discipline. " Nombreux sont mes collègues qui ont adopté ce mode de vie et y trouvent une grande sérénité, observe-t-il. Personnellement, c'est l'impact de la respiration qui m'intéresse particulièrement. Je me rends compte de tout ce que l'on peut en faire, tant pour la condition physique que pour la santé mentale. C'est une façon très naturelle de recharger...

A la tête d'un label de cosmétiques qui cherche à " ritualiser " les routines de beauté et qui ouvre régulièrement, de par le monde, de nouvelles boutiques aux allures de cocon zen, Raymond Cloosterman semblait tout disposé à pratiquer le yoga. Pourtant, l'homme n'a découvert que récemment cette discipline. " Nombreux sont mes collègues qui ont adopté ce mode de vie et y trouvent une grande sérénité, observe-t-il. Personnellement, c'est l'impact de la respiration qui m'intéresse particulièrement. Je me rends compte de tout ce que l'on peut en faire, tant pour la condition physique que pour la santé mentale. C'est une façon très naturelle de recharger ses batteries. J'en suis encore aux balbutiements, mais je suis prêt à y consacrer beaucoup de temps. Heureusement, j'ai une excellente formatrice qui me guide et me motive. " Pendant l'année, l'homme d'affaires mise sur le sport pour se défouler. Rituals compte 400 magasins à l'échelle planétaire et le dirigeant est donc amené à voyager énormément. C'est pourquoi ses baskets ne quittent pas sa valise. " J'essaie de courir vers 7 heures du matin, quand il fait encore calme dehors, explique-t-il. C'est à la fois une façon étonnante de visiter une ville et de s'éveiller. Ces dernières semaines, j'ai ainsi parcouru New York, Londres, Madrid, et Paris, où nous avons, il y a peu, ouvert notre première implantation française. Cela me détend à merveille. Si je vois quelque part une vieille église, j'y entre, j'allume un cierge et je jouis de la tranquillité et du silence, un moment de méditation en quelque sorte. " Lorsque le globe-trotteur se pose chez lui, il a aussi ses habitudes pour décompresser. Ainsi, quand il rejoint son home sweet home, le soir, il aime prendre une douche et enfiler une des tenues confortables de la collection Soulwear, éditée par son entreprise. " Beaucoup de gens font comme moi et troquent, en rentrant, leurs costumes ou leurs vêtements de travail contre un habit plus confortable, estime-t-il. Il s'agit dans la plupart des cas d'un pantalon de training usé, mais nous voulons leur proposer une alternative plus mode, avec des étoffes douces et légères. " Raymond Cloosterman allume ensuite plein de bougies - et le feu ouvert en hiver - et déguste un bon verre de vin blanc. " C'est, à mes yeux, un moyen efficace de faire retomber la pression. Surtout si l'on y ajoute un peu de musique. J'apprécie de nombreux genres et l'on peut me voir tant au North Sea Jazz Festival qu'à Tomorrowland. Je reste toutefois fan de George Benson. Ça énerve les enfants mais moi, j'adore ! " Ses mômes, le businessman essaye d'ailleurs d'y consacrer un maximum de temps, malgré ses fonctions, surtout pendant les week-ends et les vacances. Quand c'est possible, toute la famille prend le large pour rencontrer d'autres cultures. À défaut, elle se rabat sur son camp de base, à Knokke. Au programme : jogging sur la plage, bons repas, apéros entre amis et... un petit massage au Rituals City Spa. " Dans notre enseigne, tout tourne autour des petits plaisirs de l'existence. Une bonne douche, une belle bougie parfumée, une délicieuse tasse de thé... Ces simples instants de bonheur permettent de lâcher prise plus rapidement. Et additionnés, ils remplissent bien une demi-journée ! " PAR DELPHINE STEFENS